logo
GALATEA
(30.7K)
FREE – on the App Store

Ariel est une jeune loup-garou de vingt ans qui rêve de faire partie des guerriers de la meute. Du moins, c’était le cas jusqu’à ce qu’elle soit kidnappée par des chasseurs il y a deux ans et utilisée comme cobaye d’horribles expériences. Avec l’aide de la Déesse de la Lune, Ariel a finalement gagné sa liberté. Mais trouver son compagnon et reprendre sa vie là où elle l’avait laissée pourrait être encore plus difficile qu’elle ne l’avait imaginé.

 

La reine brisée de Danni D est maintenant disponible à la lecture sur l’application Galatea ! Lisez les deux premiers chapitres ci-dessous, ou téléchargez Galatea pour en profiter pleinement.

 


 

L’application a été reconnue par la BBC, Forbes et The Guardian comme étant l’application la plus populaire pour les romans explosifs de nouveaux Romance, Science Fiction & Fantasy.
Ali Albazaz, Founder and CEO of Inkitt, on BBC The Five-Month-Old Storytelling App Galatea Is Already A Multimillion-Dollar Business Paulo Coelho tells readers: buy my book after you've read it – if you liked it

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

1

Résumé

Ariel est une jeune loup-garou de vingt ans qui rêve de faire partie des guerriers de la meute. Du moins, c’était le cas jusqu’à ce qu’elle soit kidnappée par des chasseurs il y a deux ans et utilisée comme cobaye d’horribles expériences. Avec l’aide de la Déesse de la Lune, Ariel a finalement gagné sa liberté. Mais trouver son compagnon et reprendre sa vie là où elle l’avait laissée pourrait être encore plus difficile qu’elle ne l’avait imaginé.

Âge minimum : 18+

Auteure : Danni D

ARIEL

Je m’assois à côté du lac paisible, ombragé par la canopée des arbres au-dessus de moi et j’enlève mes bottes, les jetant sur le côté.

Je trempe mes pieds dans l’eau et pousse un soupir de soulagement.

Mes pieds me tuent. Les exercices de course sont toujours atroces, mais ils m’ont définitivement endurcie et aujourd’hui, ça a finalement payé.

Je ne suis plus une simple apprentie…

Aujourd’hui, je suis officiellement en passe de devenir un guerrier de meute à part entière.

Je regarde fièrement le croissant de lune tatoué à l’intérieur de mon bras : la marque d’un guerrier.

Ma meute, la meute Crescent Moon, a l’un des meilleurs programmes d’entraînement de guerriers et mon escadron est devenu comme ma seconde famille.

Nous nous appelons la « X-Squad » en l’honneur de notre intrépide chef d’équipe, Xavier.

En fait, c’est lui qui a trouvé le nom, mais je trouve qu’il est plutôt accrocheur.

Des bruits de grognements et de grondements gutturaux attirent soudain mon attention sur les docks voisins.

En parlant de lui…

Xavier s’entraîne avec notre coéquipier, James.

Il envoie des coups de poing rapides comme l’éclair dans la direction de James, le déséquilibrant, puis il saute en l’air et lui envoie un coup de pied en plein dans le ventre, le faisant tomber sur le cul.

Xavier retire lentement sa chemise pour révéler son torse tonique et ses muscles saillants tout en essuyant la sueur de son corps étincelant.

Ma Déesse, j’oublie toujours à quel point il est en forme…

Xavier lance à James un sourire arrogant. « Tu as peut-être obtenu ta marque lunaire, mais tu n’es toujours pas de taille face à moi, Jamesy-boy. »

Xavier commence à faire des flexions, et alors que je me penche en avant pour mieux voir, je manque de tomber la tête la première dans le lac.

Je parviens à retrouver mon équilibre juste à temps et je me retrouve à fixer mon reflet dans l’eau.

Mes cheveux châtains sont en désordre, mais mes yeux jaune foncé se démarquent de la saleté qui recouvre mon visage.

Quand j’étais jeune, papa disait toujours que mes yeux ressemblaient à des tournesols, alors il a commencé à m’appeler son petit tournesol jusqu’à ce que je proteste contre un surnom aussi féminin.

Je ne suis pas une fleur, je suis un guerrier ! Je criais, indignée.

Alors il a commencé à m’appeler son petit guerrier à la place, et c’est resté.

À lui plus qu’à quiconque, j’ai hâte d’annoncer la nouvelle de mon acceptation dans le programme des guerriers en premier.

Je sais qu’il sera si fier de moi.

Ma mère, en revanche…

Elle pense que c’est déplaisant pour les filles d’être des guerrières. Elle me dit toujours que je devrais être plus comme ma sœur, Natalia.

Natalia ne se ferait jamais prendre avec des cheveux emmêlés et un visage sale — toujours si soignée et correcte.

Quand je lève les yeux, je remarque que Xavier me regarde depuis les quais. Je deviens instantanément gênée, essayant de lisser les nœuds dans mes cheveux.

Je me demande s’il aime les filles coincées comme ma sœur ? Je doute fortement d’être son type.

Mais ma Déesse, il est vraiment sexy. Il me lance un sourire en coin, et je me détourne rapidement, gênée.

Ugh, pourquoi faut-il que je ne ressemble à rien maintenant ?

J’aurais dû prendre une douche après ma séance d’entraînement, mais j’étais tellement heureuse d’obtenir ma marque de guerrier.

« Qu’est-ce qui te prend ? », dit une voix arrogante, mais assurée, derrière moi.

« Tu as toujours l’air de t’être battue contre une meute de loups, et ce n’est pas en passant tes doigts dans tes cheveux que tu vas changer ça. »

Oh Amy, ne change jamais.

Ma meilleure amie, Amy, s’est assise à côté de moi et m’a donné un coup de coude dans l’épaule.

Je suis surprise que nous soyons si bonnes amies, étant donné qu’elle est plus du genre de Natalia que du mien, mais nous sommes inséparables depuis l’enfance.

« J’ai entendu la nouvelle ! On doit sortir et fêter ça, salope ! » dit-elle en mettant ses pieds dans l’eau, à côté des miens.

« Honnêtement, je suis épuisée », je dis. « Nous devrions peut-être faire la fête une autre nuit. »

« Tu as l’air plus rouge qu’une lune de sang », dit-elle en remarquant soudain Xavier parader sur le quai, torse nu. « C’est à cause de l’entraînement ou à cause de lui. »

« Je ne sais pas de quoi tu parles », dis-je, mon visage se réchauffant.

« S’il te plaît, dis-moi que tu n’as pas le béguin pour ce crétin musclé », dit Amy en secouant la tête. « Tu sais qu’il n’a obtenu ce rôle de chef d’équipe que parce qu’il est le prochain en lice pour être l’Alpha. »

« C’est aussi un très bon combattant », je rétorque, sur la défensive.

« Oh ma Déesse, tu veux qu’il soit ton compagnon ! » Amy dit, taquine. « Tu veux avoir ses petits, n’est-ce pas ? »

« Pas du tout ! » Je crie, en l’aspergeant d’eau. « Je ne pense pas du tout à lui comme ça ! Le seul genre de compagnons que nous sommes c’est des compagnons d’équipe. »

« Je suppose que tu en seras sûre quand tu auras dix-huit ans dans quelques mois », répond-elle en haussant les sourcils.

Les loups-garous ne peuvent reconnaître leurs compagnons que lorsqu’ils ont tous deux dix-huit ans, donc elle a peut-être raison ; mon compagnon aurait pu être juste sous mon nez pendant tout ce temps.

Mais certains loups ne trouvent jamais leur partenaire idéal… et finissent par s’accoupler avec d’autres loups dans la même situation.

L’idée de ne pas attendre son vrai compagnon me rend triste.

« Penses-y, ton âme sœur pourrait être n’importe qui dans cette meute », dit Amy, en soupirant.

« Ou une autre meute », je réponds en la corrigeant. « Nos compagnons ne sont pas toujours proches de chez nous. Mais si la Déesse le veut, nous n’aurons pas à chercher trop loin. »

« Si mon compagnon se trouve dans une meute éloignée, à l’autre bout du monde, je pense que je pourrais me convertir à une nouvelle religion », dit Amy avec un sourire en coin.

Nous avons toutes les deux éclaté de rire et nous sommes retombées, allongées sur l’herbe. Alors que le ciel s’assombrit, la lune en forme de croissant se dessine.

« Je suppose que je vais devoir attendre et voir ce que le destin me réserve », dis-je en souriant.

DEUX ANS PLUS TARD

Je sens que les chaînes se resserrent et je lutte contre l’envie de crier de douleur. Les menottes argentées mettent mes poignets à vif.

On pourrait penser que je suis habituée à la douleur après deux ans à être traitée comme un animal sans valeur, comme le sujet d’une expérience scientifique, mais parfois elle devient insupportable.

La première année a été la pire…

Les expériences : injecter des microdoses de tue-loup liquide dans mes veines et analyser les effets sur mon corps. Et sur mon loup.

J’ai appris au début que la sensation de brûlure qui parcourait mes veines était le tue-loup, car il affaiblissait et coupait ma connexion avec mon loup.

J’ai vécu une année entière sans mon loup. Je ne le sens que faiblement dans les coins les plus reculés de mon esprit, gémissant de douleur et de tristesse.

Je ne me suis jamais sentie aussi seule de toute ma vie.

Ils ont pris ma famille…

Mes amis…

Et mon loup.

Mes yeux commencent à se fermer lorsque la douleur devient trop forte.

Je sens une claque sur ma joue déjà meurtrie.

« Ne t’évanouis pas encore, salope. On vient à peine de commencer la journée. » Curt, le chef des chasseurs, enfonce ses ongles sales dans mon épaule.

« Va au diable », dis-je, en mobilisant le peu d’agressivité qu’il me reste.

Les yeux gris et froids de Curt — aussi étrange que cela puisse paraître — sont la seule chose qui m’a permis de continuer. La pensée de les arracher de sa tête…

Je pense souvent à la première fois que j’ai vu ces yeux, la même nuit où j’ai été acceptée à l’entraînement des guerriers.

Je m’étais endormie au bord du lac, et quand je me suis réveillée, ces yeux planaient au-dessus de moi, me regardant avec une réelle méchanceté.

Notre meute n’avait jamais rien fait de violent envers l’humanité, mais cela n’avait pas d’importance pour les chasseurs.

Tout ce qu’ils veulent, c’est l’éradication complète des loups-garous.

Mais ce qu’ils veulent de moi — pourquoi ils m’ont gardée en vie pour faire des expériences sur moi pendant deux ans — je n’en ai aucune idée.

« Je pense que tu as besoin qu’on te rappelle ta place, cabot », dit Curt en prenant une seringue remplie d’un liquide argenté.

« Non… NON ! » Je crie alors qu’il perfore ma peau.

Ma colonne vertébrale commence à s’étirer et un horrible bruit de craquement résonne dans la pièce alors que mes os se brisent.

Il force ma louve à sortir, mais l’argent empêche mon corps de guérir pendant la transformation.

La douleur est irréelle.

Je sens mes côtes perforer mes poumons et le sang s’écoule de ma bouche.

En fait, il déborde de plusieurs endroits de mon corps où mes os pénètrent ma peau en me lacérant.

« Putain, putain, putain ! » Curt crie. « Je pense que je lui en ai trop donné ! Doc ! Ramène-toi ici, putain ! »

J’ai tellement envie de hurler à cause de la douleur, mais tout ce que je peux faire, c’est émettre un pathétique sifflement rauque.

La pièce commence à se brouiller et à se refermer autour de moi.

« Stabilise son état, merde ! » Curt hurle. « On ne peut pas perdre notre meilleur sujet de test. Elle est presque parfaite ! »

Alors que l’obscurité s’installe, j’entends une voix douce et éthérée…

« N’abandonne pas, mon enfant. »

***

Je suis à nouveau assise au bord du lac, comme il y a deux ans, mais cette fois ce n’est pas Amy qui est assise à côté de moi, mais une femme que je n’ai jamais vue auparavant.

Elle est belle à tous points de vue — des yeux bleu pâle, de longs cheveux argentés qui descendent dans son dos, et une peau lisse et laiteuse qui semble presque rayonner.

Qui est cette femme captivante ?

« Bonjour, Ariel. J’aurais aimé que nous nous rencontrions dans de meilleures circonstances », dit la femme chaleureusement.

« Qui… qui êtes-vous ? Et comment me connaissez-vous ? » Je demande, confuse.

« Je m’appelle Séléné, mais certains m’appellent la Déesse de la Lune », répond-elle en riant doucement.

Oh ma Déesse, LA Déesse de la Lune. Sainte…

« Ne sois pas nerveuse, mon enfant. Je dois m’excuser auprès de toi. »

La Déesse de la Lune s’excuse auprès de moi ? Je crois que je n’ai pas vraiment senti sa présence depuis un certain temps.

« Tu n’étais pas censée être prise par les chasseurs », dit-elle calmement, son sourire chaleureux ne quittant jamais son visage.

« Mais ma sœur, Destinée, peut être assez vindicative et elle avait un autre plan en tête. Nous ne voyons pas souvent les choses du même œil. »

« Je connais ce sentiment », dis-je, en pensant à ma propre sœur.

« Afin de réparer ces torts, je te fais un cadeau, le cadeau de la guérison. »

Séléné se penche en avant et m’embrasse sur le front. « Puisses-tu guérir ta propre douleur… et celle des autres. Sois une lumière pour ceux qui en ont le plus besoin. »

Alors que Séléné s’assoit, elle pose sa paume sur ma joue et ses yeux brillent.

« Encore une chose, Ariel. Ce n’est pas la vie que j’ai prévue pour toi. Tu dois t’échapper de cet endroit et trouver ton compagnon. »

« Mon compagnon ? Attendez, qui est mon compagnon ? »

Je sens une chaleur qui envahit mon corps alors que la Déesse commence à disparaître.

« Trouve-le, Ariel. Toi seule peux le guérir. »

***

Je me réveille en sursaut, toujours enchaînée à la table d’opération, bien que la pièce soit vide.

C’était juste un rêve bizarre ?

Alors que la brume du rêve commence à se dissiper, une chose devient claire.

Je devrais être morte.

Avant de m’évanouir, mon corps entier était brisé, mes os sortaient de mon corps, je perdais tellement de sang…

Alors, imaginez ma surprise lorsque je me penche pour regarder mon corps meurtri et que je découvre que…

Toutes mes blessures ont été guéries.

 

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

2

ARIEL

Je sens une force en moi que je n’ai pas ressentie depuis très longtemps. C’est ce qu’elle voulait dire par le don de guérison ?

Merci, Séléné., Mais elle n’a pas dit que ça…

Elle m’a dit que je devais m’échapper…

Et que je devais trouver mon compagnon.

Mon compagnon ?

Je ne saurais même pas où commencer à chercher, mais il n’est certainement pas ici.

Je me débats avec mes chaînes, mais même si l’argent n’irrite plus ma peau comme avant, ça pique toujours.

J’entends une porte s’ouvrir en haut des escaliers et les pas irréguliers de quelqu’un qui les descend en titubant.

Ce sera probablement Curt, encore bourré. Il aime me tourmenter quand il est bourré.

Mais il ne sait pas que j’ai retrouvé ma force. Je peux l’utiliser à mon avantage.

« Tu es enfin réveillée, clébard. Bien. On va jouer à un petit jeu », dit-il en bafouillant.

Curt attrape un collier en argent et le serre autour de mon cou, défaisant les chaînes autour de mes bras.

Il tire sur la chaîne attachée au collier de mon cou, me forçant à me mettre à genoux.

« Nous avons des invités à l’étage, et tu vas les divertir », dit-il avec un sourire déconcertant.

Des invités ? Alors, il y a plus de chasseurs là-haut. Je vais devoir être prudente. J’ai peut-être retrouvé ma force, mais je suis toujours en infériorité numérique.

Curt trébuche alors qu’il commence à monter les escaliers, me tirant derrière lui.

S’ils sont aussi ivres que Curt, alors je pourrais avoir une chance…

« Bouge-toi, salope ! Je veux montrer mon plus beau spécimen. Tu es la preuve qu’on peut vraiment apprendre à un sale cabot de nouveaux trucs », dit-il en resserrant sa prise sur la chaîne.

Bien. Tiens-toi bien, espèce de bâtard.

En grognant, ma louve remonte à la surface, et je tire sur la chaîne aussi fort que je peux.

Curt perd pied et vole en arrière, dégringolant l’escalier comme une poupée de chiffon.

En bas, j’entends un grand « craquement » quand son dos se casse sous l’impact.

Je me dirige calmement vers le bas de l’escalier et me place au-dessus de son corps, alors qu’il me regarde, implorant la pitié.

« S’il te plaît… »

Je fouille dans sa poche et trouve la clé de mon collier. Je le déverrouille et le laisse tomber sur le sol.

Je regarde fixement ses yeux gris et froids. Les yeux que j’ai vus tous les jours ces deux dernières années pendant qu’il faisait des expériences sur moi.

Quand il me torturait.

Les yeux qui m’ont permis de continuer. L’idée qu’un jour, je les arrachais de sa tête.

Mes griffes s’allongent au bout de mes doigts.

« Sale loup. Je vais te tuer. Je vous tuerai tous », murmure-t-il, tandis que du sang s’écoule de sa bouche.

Je plonge mes griffes dans son visage et les arrache d’un seul coup.

« Tu ne feras plus jamais de mal à personne », dis-je en essuyant son sang sur la guenille que me sert de robe.

Je sens quelque chose en moi, mais ce n’est pas la force de la Déesse. Non, c’est quelque chose de différent…

Je vois rouge. Mon esprit est brumeux. Je perds le contrôle.

À chaque pas que je fais dans l’escalier, je ressens une rage indomptable monter.

Qu’est-ce… qu’est-ce qui m’arrive ?

Je n’ouvre pas simplement la porte en haut des escaliers…

… je l’arrache de ses charnières.

Je marche dans un couloir vide et stérile jusqu’à ce que j’arrive à une porte fermée.

De l’autre côté, la musique de fête retentit et j’entends plusieurs hommes — au moins cinq — qui dansent et s’agitent, ivres.

Je défonce la porte et je grogne, enragée et sauvage, prête à tuer.

Les hommes me regardent, stupéfaits, tandis que mon regard passe d’un chasseur à l’autre.

« Qui est le premier ? » Je grogne, en sortant mes griffes.

L’un des chasseurs sort une arme de son étui, mais il est trop lent, et je la lui fais tomber des mains avant de le plaquer et de commencer à déchirer sa chair avec mes griffes.

Deux d’entre eux me sautent sur le dos, mais je me retourne et leur tranche le cou.

Ils se saisissent de leur gorge tandis que le sang s’écoule entre leurs doigts, et ils s’effondrent sur le sol à côté de leur compagnon.

Le quatrième chasseur prend un couteau dans sa botte et fonce sur moi en hurlant. Il me poignarde au visage et la lame brise ma peau, produisant une petite coupure.

Alors que le sang coule sur mon visage comme une larme isolée, je touche l’endroit où il m’a coupée et je sens qu’il se referme déjà.

Ses yeux s’écarquillent d’incrédulité. « Co… comment t’as fait ? »

J’arrache le couteau de sa main et le plonge dans sa poitrine. Il est tombé sur le sol, les yeux encore exorbités.

Je veux m’arrêter et respirer un peu, mais mon corps m’en empêche. Je suis sous l’effet de l’adrénaline pure… ou d’autre chose, mais je ne me sens pas en contrôle.

Alors que je me retourne pour chercher la sortie, je vois un jeune chasseur tenant un fusil. Sa main tremble alors qu’il la pointe directement sur moi.

Merde. Cinq. J’avais oublié qu’il y en avait cinq.

BANG !

Je sens une balle en argent traverser ma cuisse, mais elle ne repart pas de l’autre côté, elle reste logée dans ma jambe.

Sans hésiter, je bondis sur le jeune chasseur et lui brise le cou, mais une douleur fulgurante me traverse le corps lorsque je me relève.

Merde, comment ce truc de guérison fonctionne ? C’est la pire douleur que j’ai jamais ressentie dans ma vie !

En regardant le carnage que j’ai causé, je ne peux m’empêcher de me demander ce que la Déesse penserait. Elle m’a dit de m’échapper, pas de tuer tout le monde dans le bâtiment.

C’est pour ça que ma guérison ne fonctionne pas maintenant ?

J’attrape une lanterne à proximité et je me dirige en boitant vers une échelle qui mène à une trappe, et je monte jusqu’en haut, à travers un tunnel sombre.

En sortant, je lève ma lanterne et me retrouve dans ce qui ressemble à une vieille grange.

Donc, ils se cachaient dans une installation secrète sous terre pendant tout ce temps. Pas étonnant que personne ne m’ait jamais trouvée…

Je suis sur le point de pousser les portes massives de la grange et de quitter cet enfer pour toujours quand je repère plusieurs conteneurs de kérosène dans un coin.

Je ne peux pas laisser cet endroit être utilisé pour le mal à nouveau…

Je déverse le kérosène sur toute la grange et j’écrase la lanterne dessus, créant un brasier instantané et violent.

Au fur et à mesure que le feu se propage, je me sens triomphante, mais ce sentiment se transforme immédiatement en crainte lorsque je vois le feu se diriger vers quelque chose couvert par une bâche dans un coin — un pick-up.

Merde.

KA-BLA-AAAM !

Mes pieds se soulèvent du sol, et je vole en arrière à travers les portes de la grange en bois qui se brisent.

J’atterris sur le dos, et une douleur fulgurante parcourt mon corps. Les étoiles scintillantes dans le ciel nocturne commencent à se transformer en taches noires floues.

Alors que la fumée envahit la clairière et que l’odeur d’huile brûlée envahit mes sens, je me sens partir.

ALEX

L’air frais de la nuit est parfait lorsque je sirote ma bière au sommet du vieux château d’eau, avec vue sur les bois.

Techniquement, c’est en dehors des frontières de la meute, mais c’est vraiment le meilleur endroit pour s’éloigner de tout — la politique, les affaires de la meute, la pression.

Je jette un coup d’œil à ma droite et vois que Dominic a déjà fini quatre bières, et qu’il commence la cinquième.

Merde, j’ai du retard à rattraper.

« Depuis quand es-tu devenu un tel poids plume ? » Dom demande d’un ton taquin.

« Tu sais, toute cette bière te donne un ventre à bière. C’est peut-être pour ça que tu n’es toujours pas marié », je lui réponds en lui donnant un coup de coude dans les côtes. « Ta future compagne a jeté un coup d’œil à ce ventre et a fui vers les collines. »

« Ça s’appelle un corps de papa, Alex. C’est à la mode. Les louves les adorent », répond-il en souriant.

Dom est mon meilleur ami depuis que nous sommes chiots, mais bien que j’aime le taquiner, je ne peux m’empêcher de penser que je le retiens.

« Tu sais que tu es libre d’aller chercher ta compagne quand tu veux. Je peux très bien tout gérer tout seul », dis-je d’un ton sérieux. « Ne reste pas dans le coin à cause de moi. »

« Alex, on en a déjà parlé, et ma réponse est toujours la même. Je ne vais nulle part. »

« Écoute, mec, je sais que je suis dans une mauvaise passe depuis un moment, mais je te promets que je vais bien maintenant », dis-je en essayant d’être convaincant.

« La période de deuil est passée. Cela fait six mois qu’Olivia… qu’elle… » Ma voix s’arrête quand ma gorge devient sèche.

Rien qu’en prononçant son prénom à voix haute, j’ai l’impression qu’on m’a jeté des briques d’argent sur le cœur.

« Vraiment, je vais bien », dis-je en me tournant et en essuyant les larmes qui montent dans mes yeux.

« Vraiment convaincant », dit Dominic en soupirant et en posant sa main sur mon épaule.

« Alex, tu as perdu ton âme sœur. C’était soudain, et tu n’as même pas pu lui dire au revoir. On ne se remet pas de ça comme ça, et c’est normal. Ce n’est pas une putain de course. »

Je sais qu’il a raison. La mort d’Olivia a créé un trou en moi. C’est comme si mon être avait été arraché de mon corps, et maintenant j’ai un vide sombre qui ne peut être rempli.

Aucune guérison ne peut refermer une blessure béante comme celle-là.

« Écoute, Dom, j’apprécie que tu essaies d’être là pour moi, mais si c’est au détriment de ta propre… »

KA-BLA-AAAM !

Je me renverse ma bière dessus alors qu’une explosion massive secoue le château d’eau déjà branlant.

Une colonne de fumée noire s’échappe de la forêt au loin tandis que les braises d’un feu teintent le ciel de rouge.

Je me tourne vers Dom. Il a l’air aussi choqué que moi.

« J’y vais », dis-je soudainement.

Peut-être que c’est la bière, ou peut-être que c’est toute cette discussion sur Olivia, mais pour une raison quelconque, je sens que j’ai besoin de faire ça.

« Alex, tu es fou ? C’est bien au-delà des frontières de la meute. Je ne peux pas te laisser faire ça », dit-il en m’attrapant le bras.

« Tu ne peux pas me laisser faire ? » Je demande sur un ton qui lui rappelle exactement qui donne les ordres ici.

Dom grogne en signe de soumission. « Merde, pourquoi est-ce que j’essaie ? Très bien, si tu insistes pour être un idiot, je viens avec toi. »

« Non, va chercher du renfort et amène un escadron de guerriers. Quelqu’un doit alerter la meute. »

Dom grogne à nouveau et saute par-dessus la balustrade, s’accrochant au côté de la tour. « Bien, mais ne fais rien de stupide », dit-il, avant de disparaître dans la cime des arbres.

***

Je suis presque à bout de souffle lorsque j’atteins la clairière où l’explosion a eu lieu. C’est facile de suivre l’odeur de brûlé, mais il y a quelque chose d’autre… sans aucun doute un loup.

Je m’accroupis dans les buissons qui bordent la clairière, à la recherche d’un signe de voyous, mais ce loup ne sent pas le voyou.

L’odeur est agréable, du miel mélangé à des mûres.

À travers le lourd écran de fumée, je vois quelqu’un allongé sur le sol.

Je quitte ma cachette pour aller voir de plus près et mes yeux s’écarquillent à la vue de ce qui se passe devant moi…

Une fille, couverte de sang et de cendres, gît complètement immobile, brisée et meurtrie. Un rayon de lune traverse la fumée, l’éclairant comme un ange déchu.

Alors que je m’approche, une seule pensée me traverse l’esprit…

Qui est cette belle louve ?

 

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

L’Alpha Briseur de Ménage

Brooke abandonne tout pour emmener sa famille sur la route et aider son mari à réaliser ses rêves. Elle est loin de se douter que son bonheur en fait partie. Ce qui est regrettable, car un certain alpha est sur le point de changer leur vie à jamais. Slate est un loup-garou qui a été maudit pour avoir une compagne humaine, mais quand il voit Brooke, il ne peut voir en elle autre chose qu’une bénédiction. Dommage qu’elle soit mariée…non ?

Classification par âge : 18+

Brûlante Détermination

Hannah Daniels a toujours été un peu plus corpulente que les autres femmes, mais elle ne s’en est jamais souciée. Elle est bien dans sa peau. La plupart du temps du moins. Mais son médecin lui recommande de consulter un coach de fitness. En fait, elle a même déjà en tête l’homme idéal : Jordan Mathis, qui est déterminé à faire transpirer Hannah… à plus d’un titre.

Classification par âge : 18+

La Disparition

Cela fait deux ans que Lily a perdu son petit ami dans une fusillade au hasard. Lorsqu’une prestigieuse université lui propose une offre d’emploi, elle a la chance de mettre ses tristes pensées de côté et de repartir à zéro, du moins jusqu’à ce qu’elle rencontre l’irrésistible président de l’école. Lily peut-elle confier son amour à un nouvel homme ou les sombres secrets de ce dernier ne feront-ils que lui causer plus de chagrin?

Tranche d’âge: 18+

Liés par les Flammes

Lorsque Lydia découvre le jour de son dix-huitième anniversaire qu’elle est destinée à épouser le roi Gabriel d’Imarnia, sa vie entière est bouleversée. Grâce à ses pouvoirs de feu uniques et à des années d’entraînement, Lydia tente de résister au destin à chaque instant.

Mais le roi Gabriel a d’autres plans…

Age Rating : 18+

Unclassic Hero (français)

Par l’auteur de Behind the Masque et Enforce My Heart.

Sydney a toujours suivi les règles… jusqu’à ce que sa meilleure amie Desiree décide qu’elle doit s’amuser un peu. Elles achètent de fausses cartes d’identité et entrent dans une boîte de nuit, où Sydney s’attache à un musicien sexy… pour découvrir qu’il est aussi son nouveau professeur d’anglais !

Classification par âge : 18+

Bottes de Cowboy et Bottes de Combat

Lorsque Lincoln, vétéran de l’Afghanistan, rencontre Lexi, conseillère en bien-être, il sait qu’il a trouvé la bonne personne, mais les fantômes de son passé peuvent l’empêcher de se construire un avenir brillant.

Age Rating : 18+

Étoile Brillante

Pour Andra, se lier à un dragon semble être un rêve impossible. Mais lorsqu’elle croise le chemin d’un beau Cavalier du Ciel, Andra découvre un tout nouveau monde de possibilités. Avec un peu de magie, elle pourrait même se retrouver à s’envoler dans le ciel… .

Age: 15+

Moon River (français)

Maeve n’est pas rentrée à la maison depuis que son père est mort et qu’elle a été envoyée en pensionnat, mais maintenant elle est revenue pour vendre la maison et enfin passer à autre chose. Elle n’est pas de retour depuis longtemps quand elle rencontre de vieux amis qui la convainquent d’aller au Bal des Potes – un nom étrange, mais qui semble plutôt amusant. Cependant, lorsqu’un homme étrange mais enivrant l’aborde au bal et déclare qu’elle est “A MOI”, un changement commence à se produire en elle… un changement qui révèle un sombre secret sur la ville et sa famille….

Age: 18+ ( ⚠️ Avertissement sur le contenu : Extrême violence, enlèvement, violence sexuelle, viol, fausse couche ⚠️ )

La Survie de la Rose

Après la mort de son père, le roi, Deanna se retrouve dans une situation dangereuse. Elle est une princesse bâtarde, et sa belle-mère, la reine Rosaline, et son demi-frère, le prince Lamont, ne reculeront devant rien pour qu’elle soit écartée de la cour. Seule et sans personne pour la protéger, Deanna commence à craindre pour sa vie. Mais lorsque des prétendants commencent à arriver pour faire la cour à la reine Rosaline, Deanna rencontre un bel étranger venu d’un pays lointain qui pourrait lui offrir le salut qu’elle recherche…

Age Rating : 18+

Tous les yeux sur nous

Laney fait l’amour avec la rockstar la plus célèbre du monde, Ace Flanagan, au mariage de sa sœur, sans jamais s’attendre à le revoir. Mais lorsque Laney découvre qu’elle est enceinte, sa vie et celle d’Ace vont changer à jamais…

Age Rating : 18+

Unlimited books, immersive experiences. Download now and start reading for free.