logo
GALATEA
(30.7K)
FREE – on the App Store

Colt (Français)

Summer a beau être mariée à un bel homme d’affaires, elle sait quelque chose sur son caractère que les autres ignorent. Lorsque son frère découvre ce qu’elle a vécu, il s’assure que son Moto Club la protège. Mais Summer ne veut rien savoir de la vie du Moto Club… jusqu’à ce qu’elle rencontre « Le Diable » et réalise que rien ne vaut un mauvais garçon pour faire battre son cœur.

 

Colt (Français) de Simone Elise est maintenant disponible à la lecture sur l’application Galatea ! Lisez les deux premiers chapitres ci-dessous, ou téléchargez Galatea pour en profiter pleinement.

 


 

L’application a été reconnue par la BBC, Forbes et The Guardian comme étant l’application la plus populaire pour les romans explosifs de nouveaux Romance.
Ali Albazaz, Founder and CEO of Inkitt, on BBC The Five-Month-Old Storytelling App Galatea Is Already A Multimillion-Dollar Business Paulo Coelho tells readers: buy my book after you've read it – if you liked it

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

1

Résumé

Summer a beau être mariée à un bel homme d’affaires, elle sait quelque chose sur son caractère que les autres ignorent. Lorsque son frère découvre ce qu’elle a vécu, il s’assure que son Moto Club la protège. Mais Summer ne veut rien savoir de la vie du Moto Club… jusqu’à ce qu’elle rencontre « Le Diable » et réalise que rien ne vaut un mauvais garçon pour faire battre son cœur.

Âge minimum: 18+

Auteure : Simone Elise

Summer
Elliot va me tuer !
Scorp
Occupé. On se parle plus tard ?
Summer
Je suis sérieuse, Scorp.
Scorp
Qu’est-ce que tu racontes ?
Summer
Je suis en train de dire que je n’ai pas été honnête avec toi.
Summer
[attachment: [email protected]]
Scorp
Il pose ses mains sur toi ?
Scorp
Ce bâtard ?
Summer
Désolée, je ne t’ai rien dit.
Summer
Mais, ce soir, ça a empiré…
Summer
Il m’a frappée si fort que je me suis évanouie.
Summer
Je me suis réveillée il y a environ 10 minutes.
Summer
Maintenant, je me cache dans la salle de bain.
Scorp
J’arrive !
Summer
Non !
Summer
Tu ne peux pas venir ici lorsqu’il est ivre !
Summer
Il va nous tuer tous les deux !
Scorp
J’aimerais bien le voir essayer !
Scorp
Où il est maintenant ?
Summer
En bas, je pense.
Summer
Il aime se moquer de moi.
Summer
Il va venir me chercher d’une seconde à l’autre.
Summer
J’ai peur !
Scorp
Ça va bien se passer.
Scorp
Tu peux grimper par la fenêtre ?
Summer
Non, je suis au deuxième étage.
Scorp
Y a-t-il quelque chose là-dedans que tu peux utiliser comme une arme ?
Scorp
Summer ????
Summer
Il m’a trouvée !
Summer
Il y a une ombre sous la porte !
Summer
Il est en train de paniquer !!!
Summer
Et j’entends un bruit de grattage.
Scorp
Qu’est-ce que tu veux dire par un bruit de grattage ???
Summer
Comme s’il traînait quelque chose vers la porte…
Summer
Je pense que c’est son couteau de chasse !
Summer
Scorp, j’ai tellement peur !
Scorp
Je serai bientôt là sœurette !
Scorp
Ce connard ne te touchera plus jamais.
Summer
Attends…
Summer
Les cris ont cessé.
Summer
Il n’y a plus son ombre.
Scorp
Tends ton oreille contre la porte.
Scorp
Tu entends quelque chose ?
Summer
Des bruits de pas…
Summer
Il retourne en bas.
Summer
Je vais m’enfuir.
Scorp
NON ! !!
Scorp
Maintenant qu’il sait où tu es, tu ne peux plus quitter la salle de bain.
Summer
Je vais tenter d’atteindre la fenêtre de la chambre.
Summer
Je peux utiliser l’arbre pour descendre.
Scorp
Attends que j’arrive !
Summer
Je dois essayer.
Summer
Sinon, il va me tuer.
Scorp
RESTE OÙ TU ES !!!
Scorp
Summer !
Scorp
Summer ?!
Scorp
RÉPONDS-MOI !!!

Imaginez que vous rencontriez l’homme parfait. Il est beau et talentueux. Il vous offre du vin et un dîner, et vous avez des rapports sexuels époustouflants. Naturellement, vous tombez amoureuse de lui. Vous vous mariez à la hâte, puis il vous frappe et vous réalisez que votre homme parfait portait un masque depuis le début.

Bientôt, vous découvrirez que parfois, être heureux dans l’instant présent vaut peut-être mieux qu’un bonheur éternel. Que parfois, les châteaux peuvent être des prisons, et que parfois, les chevaliers en armure brillante chevauchent des motos, pas des chevaux.

Êtes-vous prêt pour le voyage ?

QUELQUES SEMAINES PLUS TÔT…

Summer

Des vœux, des bagues et des objets coûteux, voilà comment commence un mariage. On se promet de s’aimer pour toujours, on s’offre des bagues pour sceller l’engagement et, dans mon cas, les objets de valeur commencent à affluer à chaque fois que ces promesses et ces vœux ne sont pas respectés.

Des talons de marque aux bijoux exquis, en passant par les vacances de luxe, tout cela m’amène à penser que chaque cicatrice peut être guérie par un cadeau.

Jusqu’à la nuit dernière.

J’ai promis de l’aimer dans les bons et les mauvais moments, et les mauvais moments ne durent pas éternellement.

Ou, du moins, c’est ce que j’ai continué à espérer parce que ça devait s’améliorer. C’est pour ça qu’on dit pour le meilleur et pour le pire, mais la nuit dernière, le masque que mon mari portait si bien est complètement tombé, et il est devenu clair que je devais sortir d’ici. Je ne pouvais pas rester plus longtemps.

J’aimais mon mari, mais la possibilité d’avoir un avenir ensemble n’était plus envisageable.

En courant dans le placard, j’ai sauté, saisi la sangle de la valise, l’ai tirée vers le bas et l’ai ouverte au centre du sol.

En ouvrant un tiroir, j’ai pris mon passeport, puis une liasse de billets dans un autre. Je les ai jetés dedans. Ensuite, j’ai vidé un tiroir à bijoux dans la valise.

Quand je pense que l’année dernière, à la même époque, nous partions en lune de miel et que je ne pouvais pas imaginer ma vie sans cet homme… Peu à peu, les raisons pour lesquelles je devais le quitter se sont accumulées.

Ce qui avait commencé comme une éruption occasionnelle d’abus verbal ou une petite poussée… avait évolué en ceci.

Mon mari m’avait frappée. Il m’a frappé au visage. Pour la première fois, il avait franchi une ligne de non-retour.

Je savais que c’était l’alcool. Sa maladie était le monstre, pas Elliot.

Et il se battait avec, c’est pourquoi je suis restée.

J’ai continué à croire que je pouvais le faire redevenir l’homme dont je suis tombée amoureuse. Qu’il irait mieux. Qu’il avait affaire à un démon et qu’il n’était pas le mal absolu.

On arrive à un point où l’on doit se demander s’il y a une raison de rester. Après ce premier choc physique, je savais qu’il n’y en avait plus.

J’avais fait tout ce que je pouvais. La seule option qui me restait était de partir.

Alors, même avec des larmes qui coulaient sur mon visage, à moitié à cause de mon chagrin d’amour et à moitié par peur de me faire prendre, j’ai fait mes bagages.

J’ai refermé la valise, l’ai sortie de l’armoire, l’ai traînée dans le hall et me suis précipitée dans les escaliers.

Clés. Clés. Clés. Où est-ce que j’ai laissé mes clés ?!!

Pourquoi je ne les ai pas remises sur le crochet ?

Notre garage formait un labyrinthe de voitures, et j’avais comme par hasard perdu les clés de la seule voiture que je parvenais à faire sortir.

Finalement, je les ai trouvées sur l’un de mes blocs-notes.

J’ai pris mon sac, je suis allée au garage, et j’ai ouvert la voiture.

Puis, j’ai entendu du gravier crisser alors qu’une voiture arrivait dans l’allée.

Je me suis figée, ma valise à moitié dans le coffre.

Putain.

Il était de retour.

Que faisait-il à la maison ? Je pensais avoir plus de temps !

J’ai eu les nerfs à vif, les genoux serrés, lorsque la porte du garage s’est ouverte pour révéler son élégante voiture de sport à quelques mètres devant la mienne.

Putain. Je ne pourrais pas sortir maintenant même si je le voulais.

Il a coupé son moteur.

J’ai dégluti brusquement, le regardant sortir de la voiture, ses yeux rivés sur le coffre ouvert, puis sur la valise, et enfin sur moi.

Je savais que nous étions tous les deux seuls dans cette prison appelée manoir. Personne ne m’entendrait crier, personne ne m’entendrait gémir, et personne ne verrait les conséquences de mes actes ce soir.

« Tu veux me dire quelque chose, Summer ? »

« Je pars, Elliot. Après la nuit dernière… » Mes mots se sont brisés. « Je n’en peux plus. »

C’était pourtant simple. Il te frappe, tu pars. J’aurais dû le savoir en subissant les bousculades et les cris. Mais j’ai voulu croire en lui. Et maintenant ?

Non. Je suis incapable d’affronter une autre nuit comme celle d’hier.

« Summer, s’il te plaît, ne fais pas ça. Je sais que ces derniers mois ont été difficiles. Je suis désolé, je ne le pensais pas. Bon sang, je ferai tout ce qu’il faut. Je vais trouver un sponsor pour les Alcooliques Anonymes maintenant. » Il a même sorti son téléphone.

Mon estomac s’est noué.

Je savais que c’était un gros coup, surtout si ça se savait.

« Tu sais ce qui se passe quand je bois. C’est toi qui m’as tendu le verre pour fêter notre première année en portant un toast. » Ses mots contenaient de l’honnêteté, et je savais — ou, du moins, j’espérais le croire — qu’au fond, il ne le pensait pas et que c’était l’alcool. Il avait raison, aussi : je lui avais tendu le verre à champagne.

« Allez, Summer, j’ai besoin de toi, alors aide-moi à surmonter cette épreuve. On va affronter ça ensemble et ensuite on pourra redevenir comme avant. Toi, moi, nous. Remettons notre mariage sur les rails. Tu sais que je t’aime. »

Il m’implorait, me suppliait, et je savais qu’il n’y avait qu’une seule condition pour que je reste.

« Je ne resterai que si tu te fais soigner. »

« C’est fait. » Il a été rapide à accepter. « Tu te souviens de notre lune de miel ? Le premier soir, tu sirotais une sangria en chantant faux avec l’orchestre. On a fait l’amour sur la plage, sous les étoiles. Je me souviens de chaque détail. C’était la meilleure nuit de ma vie parce que je pouvais enfin t’appeler mienne. C’était la nuit où nous avons commencé notre vie ensemble. »

Il m’a regardée fixement. « Souviens-toi du lendemain, quand nous étions dans ce marché bondé et que tu étais tombée amoureuse de ce collier, celui que tu portes maintenant, et que tu ne voulais pas l’acheter parce que tu le trouvais trop cher ? ».

Sa voix était douce, confiante, et sans agressivité. Son expression… il était complètement calme, et ça m’a déstabilisée. « Et je t’ai dit que tu ne manquerais plus jamais de rien ? On était si heureux, Summer. Je ferai tout pour qu’on le redevienne. »

Il a fait un pas vers moi avec désinvolture et ma première réaction a été de faire un pas en arrière.

Les émotions étaient trop fortes et je ne pouvais pas empêcher les larmes de monter aux yeux.

Mes larmes l’ont poussé à rompre la distance entre nous et, avant que je ne m’en rende compte, il m’a pris la main avec précaution.

C’était une réaction automatique de sursaut, et j’ai immédiatement vu la honte envahir son visage.

Il a déposé le plus doux des baisers sur mon poignet, et cela a suffi à remettre en cause mon jugement pendant un moment.

« Viens, mon amour. », dit Elliot en prenant mon sac dans le coffre. « On va te mettre à l’intérieur. »

Et juste comme ça… je suis retournée vers l’homme qui, pendant des mois, m’avait crié dessus, m’avait bousculée et, finalement, hier soir, m’avait battue.

Parce qu’il était mon mari.

Parce que je l’aimais toujours.

Parce que je ne savais pas encore ce qu’Elliot allait devenir…

Scorp
J’ai besoin d’une faveur Summer Breeze.
Scorp
Je sais que cela fait longtemps.
Scorp
Mais, je viens d’avoir des nouvelles folles.
Scorp
[attachment: [email protected]]
Summer
Qui c’est ?
Scorp
Le président de mon club de moto.
Summer
Je t’ai dit que je ne voulais pas avoir à faire à ton club.
Scorp
Écoute-moi !
Scorp
Il est resté dans le couloir de la mort pendant 13 ans.
Scorp
Maintenant, on le laisse sortir.
Summer
Celui qui a causé le massacre durant toutes ces années ?
Scorp
C’est lui.
Scorp
Ils disent que les preuves ont été trafiquées.
Summer
qu’est-ce que tu veux ?
Scorp
Il y a une chance que quelque chose d’important se produise.
Scorp
Beaucoup de gens ne veulent pas que Le Diable revienne.
Scorp
Je vais rester avec lui.
Summer
Pourquoi te mettre en danger comme ça ?
Scorp
Je lui dois quelque chose.
Summer
Mais, de quoi tu parles ?!
Scorp
S’il te plait, Summer.
Scorp 
Promets-moi une chose.
Scorp
Si tu n’as pas de nouvelles de moi au bout de 24 heures,
Scorp
va chez moi !
Scorp
Il y a un coffre sous mon lit qui contient mon testament.
Summer
Ne fais pas ça, Scorp.
Scorp
Je sais qu’on s’occupe de toi.
Scorp
Assure-toi de prendre soin de ma petite fille aussi.
Scorp
Au revoir, Summer.

 

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

2

Summer

Mon frère était un homme fort. Il était fier de sa tenue de parole et de sa capacité à mettre un homme à terre d’un seul coup de poing. Ce n’était pas quelqu’un avec qui on pouvait badiner. Quand les choses vous mettent à terre, vous vous relevez plus fort.

C’était son attitude, et l’attitude avec laquelle j’ai été élevée. Nous n’avions pas un dollar à notre nom, mais nous avions notre parole et notre capacité de la défendre.

Il était un pilier de force, il a obtenu ma garde complète quand j’avais huit ans — mais, dès que j’ai eu dix-huit ans, il est retourné à la seule vie qu’il connaissait : la vie de club.

Il avait tourné le dos à toute sa vie d’avant pour m’élever, et dès que nous avions atterri dans ce pays et que j’ai été considérée comme assez grande pour m’occuper de moi-même, il est retourné au Moto Club des Vipers.

Ce n’est pas comme s’il m’avait juste laissé tomber et privilégié le club. Non, c’est moi qui lui ai posé un ultimatum.

Je lui ai dit, le club ou moi.

Inutile de dire que nous nous parlons à peine maintenant. Il a choisi une vie de criminel plutôt que moi, et ça remue encore le couteau dans la plaie. Après tout ce que le club lui a fait, il y est retourné.

C’est le problème avec les motards — ils sont plus loyaux envers les étrangers qui se partagent le même patch qu’envers leur propre sang.

Après le message de Scorp tôt ce matin, j’ai essayé de l’appeler et de le supplier de reconsidérer son alliance avec Le Diable. J’avais un vague souvenir de Colt Hudson quand j’étais jeune, mais, d’après les articles récents sur sa libération, prendre parti pour lui conduirait à une mort certaine.

Tous mes appels ont fini dans la messagerie vocale, je n’ai donc pas eu d’autre choix que de sortir du lit et de rendre visite à mon frère en personne.

Le temps que je m’arrête devant la maison de Scorp, il pleuvait à verse. J’ai baissé le miroir, vérifiant la couche épaisse de fond de teint que j’avais appliquée avant de quitter la maison. Je ne pouvais pas supporter l’idée de voir la déception sur le visage de mon frère s’il voyait le bleu frais, mon premier, ni l’idée de ce qu’il pourrait faire à Elliot s’il le voyait.

Assurée d’avoir un teint impeccable, j’ai attrapé mon sac à main sur le siège du passager, ouvert la porte de la voiture et couru sous l’averse vers le porche de Scorp.

J’ai frappé à la porte d’entrée de Scorp, en sonnant sans arrêt, mais il n’y avait pas de réponse. Je me suis baissée et j’ai soulevé le paillasson, priant pour que Scorp y cache encore une clé supplémentaire. J’ai été soulagée quand mes yeux se sont posés dessus.

En ouvrant la porte, je suis entrée dans l’air chaud et vicié de la maison sombre. Ça sentait l’herbe, l’homme, et la maison. Nous avions grandi dans cette maison jusqu’à ce que j’aie huit ans. Scorp a toujours eu un étrange attachement envers cette maison.

« Scorp ? »

Mon cœur s’est effondré quand personne n’a répondu. Je suis arrivée trop tard. Ma crainte pour sa vie n’a fait que s’amplifier — ce n’était pas son genre de douter de lui-même comme il l’avait fait dans ces messages.

C’est là que je l’ai vu. Dans l’obscurité du salon, la braise d’une cigarette allumée. Une silhouette encapuchonnée était assise là. Grand, sombre, menaçant. Trempé par la tempête dehors. Me fixant droit dans les yeux.

« Où est-il ? » grogna l’homme.

Je me suis complètement engourdie, j’étais terrifiée. Qui était cet étranger ? Que voulait-il ?

« Où est Scorp ? »

« Je ne pense pas qu’il soit à la maison. Je… » Ma respiration s’est bloquée lorsque l’homme s’est levé, a repoussé sa capuche et a révélé son visage.

Il y a des hommes qui inspirent les problèmes, et en le regardant enlever son blouson de cuir, j’ai su que c’était exactement ce que j’allais trouver.

Des mèches humides de cheveux noirs tombaient devant des yeux bleu intense et fumés. Des cicatrices pâles lacérèrent le dos de ses grandes mains. Des tatouages détaillaient ses bras nus et musclés et disparaissaient sous le col de son gilet, qui était brodé d’un symbole que j’avais vu tatoué sur la poitrine de mon frère quand j’avais six ans.

Merde, qui était dans la maison de mon frère ?

Mes yeux se sont dirigés vers la cuisine. Cherchant n’importe quelle arme que je pourrais trouver.

« Je ne ferais pas ça, chaton », grogna-t-il. « Tu as vu mon tatouage. Tu sais de quoi je suis capable. »

Des motards ? Oui, je savais exactement de quoi ils étaient capables.

Ses yeux se sont posés sur moi, aussi. Lentement. De mes longs cheveux dégoulinants, le long de mes jambes fines, jusqu’à mes talons argentés. Le fait que cette robe soit probablement transparente à cause de la pluie se remarquait. Il n’a pas été un gentleman à ce sujet. Il n’a pas détourné le regard. Au contraire, ses yeux se sont attardés sur mes seins.

Je l’ai regardé sortir une boîte de cigarettes humides de sa poche. Il en a sorti une, l’a allumée et en a tiré une longue bouffée, tout en continuant à me regarder fixement. Des frissons se sont répandus dans tout mon corps.

Je n’étais pas stupide. Je savais ce qu’il fixait. C’était le fait que je ne portais pas de soutien-gorge.

« Dois-je dire à Scorp que vous êtes passé ? » Je parlai, essayant d’attirer son attention, et j’ai été surprise quand il m’a regardée dans les yeux.

« Vous êtes sa femme ou quoi ? » Ses mots étaient courts et concis. J’entendis une totale frustration dans son ton.

Sa femme. C’est un motard typique qui pense que toutes les femmes ont besoin d’un homme. Les motards… Un dégoût m’a envahie.

Le club est la raison pour laquelle Scorp et moi nous nous sommes embrouillés. Je détestais le club. Vu que j’étais seule dans la maison avec cet homme, il était hors de question que je l’admette. De plus, s’il y a une chose que les hommes comme lui respectaient, c’était le fait qu’une femme considérée comme la propriété d’un autre membre ne soit pas blessée.

« Quelque chose comme ça. » J’avais l’impression d’avoir besoin de la protection de Scorp à ce moment-là, et si dire que j’étais sa femme pouvait empêcher cet homme de me regarder comme ça, alors j’userais du nom de mon frère, putain.

Après tout, Scorp avait une sacrée réputation.

« Eh bien… » Il se pencha sur moi, pensant que sa taille allait m’intimider.

« Si tu veux rester sa femme, tu ferais mieux d’aller te changer avant que je ne te baise avec cette soi-disant robe.

C’est transparent, au cas où tu ne le saurais pas. »

Avec ces mots sortis de sa bouche, mon jugement sur lui était scellé. Typique du mâle alpha qui pense qu’il a le droit de faire une telle chose.

Il se comportait comme s’il avait été en cage et que j’étais la première femme qu’il était autorisé à côtoyer.

Je devrais peut-être le rediriger, lui et sa mauvaise humeur, vers un des clubs de strip-tease d’Elliot.

Je n’ai pas pu m’empêcher de croiser les bras et de lui faire les gros yeux. « Ta chemise l’est aussi, mais tu ne m’entends pas me plaindre. »

J’ai fait un mouvement pour passer devant lui. Au lieu de s’écarter de mon chemin, il m’a bloqué le passage avec son bras.

« Toi et moi savons tous les deux que tu n’es pas la propriété du club. »

Encore une fois, j’ai senti que je devais référencer une ligne au club pour qu’il ne me fasse pas de mal. Les yeux de cet homme semblaient avoir la capacité de tuer.

« Je dois ma vie au club. » Et c’était vrai. Le club nous a fait sortir du pays, Scorp et moi, alors que j’étais jeune et qu’il risquait de passer du temps en prison. Comment il s’est disculpé de ces crimes, c’était un secret qu’il garderait toujours.

« Bouge ton bras. » Je refusais de le toucher. « Maintenant. »

« Ou tu feras quoi ? » a-t-il défié.

C’est ça ! J’en avais marre d’être la fille qui se faisait emmerder par tous les hommes. Qu’est-ce qui a fait croire à cet étranger qu’il avait le droit de me questionner dans la maison de mon propre frère ?

« Bouge ou je t’y oblige », lançai-je.

En ce moment, c’était un parfait exemple de mon frère qui avait raison et moi qui avait tort, parce que je ne portais pas d’arme comme il me l’avait toujours conseillé.

« À en juger par ta réaction, tu ne sais qui je suis ? » Me regarda-t-il.

Ouais, je savais exactement qui il était, c’était un autre motard qui pensait qu’il savait tout mieux que tout le monde.

J’ai incliné la tête, l’observant, et j’ai utilisé le pouvoir du silence pour qu’il s’interroge sur ma prochaine action.

« Qu’est-ce que tu fais vraiment ici, chaton ? » me demanda-t-il à voix haute.

« Ça ne te regarde pas. »

« Tu es la femme de Scorp, où est-il ? » questionna-t-il, encore une fois.

« Je ne suis pas sa femme. » Ces mots sortirent avec frustration. « Je suis sa sœur. »

Ne voulant pas passer une minute de plus avec un homme qui considère les femmes comme des possessions, j’ajoutai : « Et si je lui envoyais un message ? ».

Avec un signe de tête de l’homme, j’ai sorti le numéro de Scorp, en espérant qu’un message concernant un étranger dans sa maison attirerait son attention.

Summer
Tu sais qu’il y a un homme dans ta maison ?
Scorp
Quoi ?
Summer
Grand, cachet de vipère, beaucoup de tatouages. Ça te dit quelque chose ?
Scorp
Putain, qu’est-ce que tu fais chez moi ?
Summer
Tu m’as fait une peur bleue !!!
Summer
À quoi tu t’attendais ?
Scorp
Quitter.
Summer
Et lui ?
Scorp
Ne t’inquiète pas pour lui.
Scorp
Retourne dans ta maison de luxe
Summer
Pourquoi tu parles toujours de ma maison et d’Elliot ?
Scorp
C’est là qu’est ta place !
Scorp
Rentre chez toi, Summer !
Scorp
Apprends ta place.

Apprendre ma place. Mes yeux commençaient à s’humidifier et j’ai vite fait de retenir mes larmes. Ce n’était pas le moment de pleurer.

D’après l’expression tordue de l’homme, il semblait que je n’avais pas été assez rapide.

« Vous allez bien ? » Les mots semblaient inconfortables, comme s’il ne les avait jamais dits à quelqu’un auparavant.

« Je pense qu’il est au club-house. »

« Vous voulez que je transmette un message à votre frère ? » En enfilant sa veste.

Je n’ai pas pu empêcher mes lèvres de se tordre. « Il a clairement dit qu’il était plus ton frère que le mien. »

« Au moins, il sait où est sa place. » Ses mots m’ont figée l’espace d’un instant. Comment diable avait-il réussi à reformuler les mêmes mots que mon frère venait d’utiliser avec moi ?

« Va te faire voir », en crachant. Il se prenait pour qui, putain ?

Un sourire arrogant s’est installé sur son visage. « Je viens juste de sortir. »

Mon souffle s’est bloqué dans ma gorge alors que les pièces du puzzle se mettaient en place. Un éclair a traversé le ciel, faisant dresser les cheveux sur ma nuque alors que je demandais, « Attendez, êtes-vous… ? »

Une méchante lueur éclairait son visage. « Colt Hudson. Le Diable. »

 

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

L’Alpha Briseur de Ménage

Brooke abandonne tout pour emmener sa famille sur la route et aider son mari à réaliser ses rêves. Elle est loin de se douter que son bonheur en fait partie. Ce qui est regrettable, car un certain alpha est sur le point de changer leur vie à jamais. Slate est un loup-garou qui a été maudit pour avoir une compagne humaine, mais quand il voit Brooke, il ne peut voir en elle autre chose qu’une bénédiction. Dommage qu’elle soit mariée…non ?

Classification par âge : 18+

Brûlante Détermination

Hannah Daniels a toujours été un peu plus corpulente que les autres femmes, mais elle ne s’en est jamais souciée. Elle est bien dans sa peau. La plupart du temps du moins. Mais son médecin lui recommande de consulter un coach de fitness. En fait, elle a même déjà en tête l’homme idéal : Jordan Mathis, qui est déterminé à faire transpirer Hannah… à plus d’un titre.

Classification par âge : 18+

La Disparition

Cela fait deux ans que Lily a perdu son petit ami dans une fusillade au hasard. Lorsqu’une prestigieuse université lui propose une offre d’emploi, elle a la chance de mettre ses tristes pensées de côté et de repartir à zéro, du moins jusqu’à ce qu’elle rencontre l’irrésistible président de l’école. Lily peut-elle confier son amour à un nouvel homme ou les sombres secrets de ce dernier ne feront-ils que lui causer plus de chagrin?

Tranche d’âge: 18+

Liés par les Flammes

Lorsque Lydia découvre le jour de son dix-huitième anniversaire qu’elle est destinée à épouser le roi Gabriel d’Imarnia, sa vie entière est bouleversée. Grâce à ses pouvoirs de feu uniques et à des années d’entraînement, Lydia tente de résister au destin à chaque instant.

Mais le roi Gabriel a d’autres plans…

Age Rating : 18+

Unclassic Hero (français)

Par l’auteur de Behind the Masque et Enforce My Heart.

Sydney a toujours suivi les règles… jusqu’à ce que sa meilleure amie Desiree décide qu’elle doit s’amuser un peu. Elles achètent de fausses cartes d’identité et entrent dans une boîte de nuit, où Sydney s’attache à un musicien sexy… pour découvrir qu’il est aussi son nouveau professeur d’anglais !

Classification par âge : 18+

Bottes de Cowboy et Bottes de Combat

Lorsque Lincoln, vétéran de l’Afghanistan, rencontre Lexi, conseillère en bien-être, il sait qu’il a trouvé la bonne personne, mais les fantômes de son passé peuvent l’empêcher de se construire un avenir brillant.

Age Rating : 18+

Étoile Brillante

Pour Andra, se lier à un dragon semble être un rêve impossible. Mais lorsqu’elle croise le chemin d’un beau Cavalier du Ciel, Andra découvre un tout nouveau monde de possibilités. Avec un peu de magie, elle pourrait même se retrouver à s’envoler dans le ciel… .

Age: 15+

Moon River (français)

Maeve n’est pas rentrée à la maison depuis que son père est mort et qu’elle a été envoyée en pensionnat, mais maintenant elle est revenue pour vendre la maison et enfin passer à autre chose. Elle n’est pas de retour depuis longtemps quand elle rencontre de vieux amis qui la convainquent d’aller au Bal des Potes – un nom étrange, mais qui semble plutôt amusant. Cependant, lorsqu’un homme étrange mais enivrant l’aborde au bal et déclare qu’elle est “A MOI”, un changement commence à se produire en elle… un changement qui révèle un sombre secret sur la ville et sa famille….

Age: 18+ ( ⚠️ Avertissement sur le contenu : Extrême violence, enlèvement, violence sexuelle, viol, fausse couche ⚠️ )

La Survie de la Rose

Après la mort de son père, le roi, Deanna se retrouve dans une situation dangereuse. Elle est une princesse bâtarde, et sa belle-mère, la reine Rosaline, et son demi-frère, le prince Lamont, ne reculeront devant rien pour qu’elle soit écartée de la cour. Seule et sans personne pour la protéger, Deanna commence à craindre pour sa vie. Mais lorsque des prétendants commencent à arriver pour faire la cour à la reine Rosaline, Deanna rencontre un bel étranger venu d’un pays lointain qui pourrait lui offrir le salut qu’elle recherche…

Age Rating : 18+

Tous les yeux sur nous

Laney fait l’amour avec la rockstar la plus célèbre du monde, Ace Flanagan, au mariage de sa sœur, sans jamais s’attendre à le revoir. Mais lorsque Laney découvre qu’elle est enceinte, sa vie et celle d’Ace vont changer à jamais…

Age Rating : 18+

Unlimited books, immersive experiences. Download now and start reading for free.