logo
GALATEA
(30.7K)
FREE – on the App Store

La seconde chance de l’Alpha

Adelie est habituée à rester dans l’ombre et à vivre une vie ordinaire dans sa meute de loups. Mais tout change lorsqu’elle est rejetée par son partenaire, l’Alpha, et doit trouver une nouvelle meute où vivre. Elle trouve un nouveau foyer dans la meute d’Alpha Kairos. Kairos, un loup connu pour sa nature vile et son tempérament rageur, s’avère être le partenaire de la seconde chance d’Adelie. Mais peuvent-ils faire fonctionner les choses si la peur du passé de Kairos l’empêche de s’ouvrir et qu’Adelie est sur le point de découvrir qu’elle a des pouvoirs dont elle n’a jamais rêvé ?

Age Rating : 16+

 

La seconde chance de l’Alpha de Miss_Toria_blue est maintenant disponible à la lecture sur l’application Galatea ! Lisez les deux premiers chapitres ci-dessous, ou téléchargez Galatea pour en profiter pleinement.

 


 

L’application a été reconnue par la BBC, Forbes et The Guardian comme étant l’application la plus populaire pour les romans explosifs de nouveaux Romance, Science Fiction & Fantasy.
Ali Albazaz, Founder and CEO of Inkitt, on BBC The Five-Month-Old Storytelling App Galatea Is Already A Multimillion-Dollar Business Paulo Coelho tells readers: buy my book after you've read it – if you liked it

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

1

Résumé

Adelie est habituée à rester dans l'ombre et à vivre une vie ordinaire dans sa meute de loups. Mais tout change lorsqu'elle est rejetée par son partenaire, l'Alpha, et doit trouver une nouvelle meute où vivre. Elle trouve un nouveau foyer dans la meute d'Alpha Kairos.Kairos, un loup connu pour sa nature vile et son tempérament rageur, s'avère être le partenaire de la seconde chance d'Adelie. Mais peuvent-ils faire fonctionner les choses si la peur du passé de Kairos l'empêche de s'ouvrir et qu'Adelie est sur le point de découvrir qu'elle a des pouvoirs dont elle n'a jamais rêvé ?

Age Rating : 16+

Auteur original : Miss_Toria_blue

Note : Ceci est la version originale de l'auteur et n'a pas de son.

Adelie

Ma mère m'a toujours appris à faire profil bas. Me cacher sous mon énorme cape noire qui couvrait la moitié de mon visage autant que possible, lever le nez aussi peu que possible.

Toujours obéir aux règles et ne pas être téméraire, ne jamais répondre, ne pas se faire d'amis. Et enfin, bien garder mon secret.

Et tout cela pour ne pas attirer l'attention sur moi. Si les gens savaient ce que je suis, cela me mettrait en danger, ainsi que les personnes qui m'entourent, et cela me ferait faire des choses horribles.

Les gens qui me cherchent veulent m'utiliser comme arme de guerre et en créer d'autres comme moi. De puissantes machines de combat. Du moins, c'est ce qu'elle m'a toujours dit.

La cape était surtout là parce que ma mère disait que ma beauté était dangereuse pour moi, que d'autres essaieraient de s'en servir. Les gens jugent les autres sur leur apparence, s'ils me voyaient, ils voudraient tout de suite être mes amis.

Les nymphes naissent généralement avec des visages très amicaux et accueillants. Elles sont aussi très belles, du moins c'est ce que disent tous les livres que j'ai lus. Ma mère m'a également dit que j'étais dotée des dons les plus précieux, mais à quoi bon si je vis ma vie dans l'ombre, ce n'était pas un don, c'était une malédiction. Ma vie était une tragédie.

Je suis une nymphe. Une nymphe est un esprit de la nature qui maintient la nature. Mon but est d'entretenir les forêts et les plantes de ma meute, la meute de la Lune d'Argent. À chaque pleine lune, je fais un rituel pour remercier Mère Nature des cadeaux qu'elle nous offre. Je dois garder ma forêt propre et vivante aussi longtemps que je serai dans cet endroit. Pas parce que ma mère me l'a appris, mais parce que c'est ce que font les nymphes, c'est dans notre nature, nous le faisons inconsciemment.

Personne ne savait que j'étais une nymphe, seulement ma mère et mon père. Les nymphes sont en bons termes avec les loups-garous mais j'avais besoin de garder le secret pour qu'il y ait moins de chances que l'on découvre ce dont je suis capable, c'est pourquoi ma mère l'a aussi gardé secret. Je ne me souciais pas tant qu'ils me fassent du mal. Je me souciais qu'ils fassent du mal aux autres.

Je n'ai jamais rencontré d'autres nymphes à part ma mère. Elle était mi-loup, mi-nymphe d'eau. Le mot principal étant « était » …

Ma mère est morte quand nous avons été attaqués dans notre ancienne meute, la meute de la Lune Sombre. Elle est morte à cause de moi, et elle est morte en me protégeant. Un guerrier a eu peur de moi et a essayé de me tuer. Il l'a tuée à la place.

Mon père a clairement dit que ma mère ne me blâme pas et il continue de me dire que ce n'était pas ma faute. Mais je ne peux jamais me débarrasser de la culpabilité qui m'habite. Ma mère était une nymphe et les nymphes pardonnent facilement, c'était dans sa nature de ne pas m'en vouloir.

J'ai trois parties en moi. Premièrement, je suis une nymphe de la forêt. Deuxièmement, une petite partie de moi est louve. Cette partie est si petite que je ne peux même pas me transformer. J'ai un loup dans mon âme mais pas dans mon corps.

Cela m'a rendu triste de penser que ma louve, Madeline, n'avait pas de forme de loup. Elle m'a fait comprendre un nombre incalculable de fois qu'elle était d'accord avec sa façon de vivre. Si je pouvais faire quelque chose pour lui donner une forme de loup, je le ferais.

Ma troisième partie vient de mon père. Je ne vois pas souvent mon père car son travail l'oblige à voyager. Je ne le vois que lorsque quelqu'un de mon entourage meurt.

Mon père est la Mort.

Son travail consiste à recueillir les âmes des corps décédés. Il stocke ces âmes dans un récipient en verre et les range selon l'arbre généalogique et la couleur des âmes. Si une personne a été mauvaise dans sa vie, son âme est noire, si elle a été bonne, elle est blanche. Mais dans la vie, il n'y a pas que du bon ou du mauvais. Il y a surtout des centaines de nuances de gris.

La Mort a deux formes.

Sa première forme est un squelette avec une cape noire. Celle que tout le monde connaît dans les livres. Sa seconde forme est humaine. Il ressemble à n'importe quelle autre personne normale.

Personne ne peut voir la Mort au quotidien, mais comme je suis sa fille, je peux le voir quand il est là. Il s'approche toujours de moi quand il est près de moi et me demande comment je vais. Je sais qu'il m'aime vraiment.

Ma mère était une exception, elle aussi a vu la Mort, mon père et ma mère ne savaient pas comment c'était possible. Mais c'est ce qui les a fait tomber amoureux. La Mort est immortelle et elle a fini par trouver quelqu'un qui pouvait la voir en un million d'années. Il a enfin trouvé l'amour.

D'autres personnes ont vu la Mort quand elles étaient en train de mourir. Aux bonnes personnes, mon père donne un vœu de mort.

Le vœu de mort est un souhait que la mort réalise à la demande d'une personne mourante. Mon père m'a donné ce vœu la dernière fois que je l'ai vu, et comme je peux le voir, je peux l'utiliser chaque fois qu'il est près de moi.

Le vœu de mort peut faire presque tout, sauf vous rendre immortel ou vous ramener à la vie. On m'a dit de l'utiliser à bon escient car même si je suis la fille de la Mort, je n'en ai qu'un seul.

De mon père, j'ai hérité de pouvoirs de magie noire.

Ces pouvoirs me rendent invincible mais ma mère m'a interdit de les utiliser. Elle m'a dit de ne les utiliser qu'en présence de personnes de confiance, mais cela ne s'est jamais produit. La seule chose qu'elle me laissait utiliser était un pouvoir de guérison. Je peux guérir les blessures de la chair humaine, mais pour ce faire, je dois ressentir la même douleur que la personne blessée. Les plantes et les arbres malades, je les guéris sans douleur. Je ne sais toujours pas jusqu'où va mon pouvoir de guérison.

Ma louve est celle qui me fait avoir un partenaire. Et c'est le partenaire qui m'a complètement brisée et qui me fait encore souffrir horriblement aujourd'hui.

Les membres de la meute de la Lune Sombre m'ont toujours insultée parce qu'ils me trouvaient étrange, je ne parlais pas beaucoup, je portais toujours des capes et ils pensaient que j'étais faible parce que je ne pouvais pas me transformer. Je pensais que tout changerait quand je trouverai mon partenaire et le jour de mes dix-huit ans, j'ai trouvé mon partenaire, Alpha Hans.

***

Il se tenait devant ma maison. L'odeur la plus incroyable a rempli mon nez et l'homme le plus magnifique se tenait devant moi. Ma louve est devenue folle dans ma tête, allant et venant.

Partenaire! Partenaire! chantait ma louve Madeline tandis que ma mère posait ses mains sur mes épaules derrière moi. Elle devait savoir ce qui se passait, c'était mon anniversaire, elle savait que cela allait se produire.

« Alpha Hans… » ai-je dit avec incrédulité en levant ma tête du sol. Comment puis-je être sa partenaire ? Peut-être que je rêve.

Lui aussi fait partie de ceux qui m'ont insultée, mais je suis prête à lui pardonner, après tout, il est mon partenaire, ce n'est pas comme si je pouvais résister à ce lien. Il est fait pour moi. Et seulement moi.

« Nous devons parler, Adelie. Allons dans un endroit plus tranquille », a-t-il dit en commençant à marcher vers la forêt sans même regarder si je suivais, mais je l’ai suivi.

Je ne voulais pas non plus parler avec mon partenaire pour la première fois devant ma mère. J'ai jeté un dernier regard à ma mère et j'ai souri comme une folle. Elle disait toujours à quel point elle était heureuse avec mon père et moi aussi, je voulais ce genre d'amour.

Nous avons marché dans la clairière de la forêt et il n'a rien dit durant tout ce temps. Mais j'étais aussi heureuse que je pouvais l'être, mon partenaire était là, avec moi. On disait que le partenaire était celui qui vous aimait même après la mort. Pas même la mort ne peut séparer les liens entre partenaires.

Alpha Hans s'est tourné vers moi mais pas avec l'expression que j'espérais. Je voulais qu'il se précipite vers moi, qu'il me prenne dans ses bras, mais son regard était froid, comme si j'étais n'importe quel autre membre de la meute ou même moins.

« Je ne peux pas t'avoir comme partenaire, Adelie. Je suis désolé, tu es faible, et tu n'as même pas une forme de loup. Quel genre de Luna serais-tu ? » m’a-t-il craché , dégoûté, ce qui m'a envoyé mille aiguilles acérées dans la poitrine.

Il a continué. « Tu es détestée dans cette meute. Et la meute a besoin de quelqu'un qu'elle peut admirer et tu n'en fais pas partie. » Mon cœur s'est brisé en mille morceaux. N'était-ce pas douloureux pour lui de dire ces mots ?

« Quoi…? » ai-je demandé, ne croyant pas ses mots. « Je peux changer, Alpha. » Je suis tombée à genoux. « Je peux être ce que tu veux que je sois, je te le promets », ai-je crié.

Bien sûr, je ne pouvais pas me transformer mais j'avais besoin de lui. Je ne pouvais pas lâcher mon sauveur, il est celui qui est fait pour moi, pour me comprendre, pour m'aimer quoi qu'il arrive.

« Moi, Alpha Hans Lightwood, je te rejette, Adelie Murrell, comme partenaire et Luna de la meute de la Lune Sombre », a-t-il dit. Toute ma vision est devenue floue pendant une seconde.

Mon cœur s'est éteint, je n'ai ressenti que de la douleur. La plus horrible douleur que j'aie jamais ressentie.

« Non! » ai-je crié de colère, de tristesse et de chagrin. Et je n'arrivais pas à contrôler mes pouvoirs. Une fumée noire s'est échappée du bout de mes doigts, faisant reculer Alpha Hans de terreur, et d'autres loups se sont approchés de moi.

L'un d'eux s'est jeté sur moi, mais je l'ai assommé avec un jet de fumée noire. Je ne savais pas que je pouvais faire ça. Le loup a hurlé et les autres ont reculé, effrayés. J'avais moi-même peur, peur de ce que je pourrais faire.

Ma mère a couru vers moi. « Maman! » lui ai-je crié dessus alors qu'elle était retenue par Alpha Hans. Il m’a regardée comme si je pouvais faire du mal à ma propre mère.

« Cours! » C'est tout ce qu'a-t-elle dit . J'ai toujours obéi à ma mère. Mais cette fois, il m'a fallu du temps pour écouter. Ils allaient lui faire du mal. « Cours, Adelie! »

Je n’avais pas bougé, mais Alpha Hans s'est approché pour me voir quitter ma mère. Il a marché lentement et a levé les bras en signe de reddition, son expression était presque coupable.

« Monstre! » a dit un guerrier à côté de moi. Il était toujours sous sa forme humaine et a lancé un couteau vers moi mais quelque chose l'a arrêté. Ma mère l'a bloqué en sautant devant moi. Le couteau était planté dans sa poitrine quand elle est tombée au sol.

J'ai vu la Mort en face de moi. Non! Cela signifie qu'elle est partie. « Ne la prends pas. » Je l'ai presque supplié comme s'il pouvait faire quelque chose.

Père m'a regardée. « Cours! » a-t-il crié, faisant trembler le sol, personne d'autre ne l'a vu que moi et ma mère, il ne m'avait jamais crié dessus de toute ma vie.

J'ai lâché une bombe de fumée qui m’a protégée, je n'ai même pas pensé à faire ça, c'est juste arrivé.

Je me suis enfuie, j'ai couru jusqu'à ce que mes pieds me lâchent et que je sois sûre d'avoir quitté les terres de la Lune Sombre. Je me suis enfuie comme une lâche. Ma mère m'a protégée mais je l'ai laissée mourir, sans même lui dire au revoir, elle était la seule pour moi et maintenant elle est partie.

***

Un an plus tard, je suis toujours membre de la meute de la Lune d'Argent. Alpha Archibald m'a prise dans sa meute dans la minute, après m’avoir trouvée errant autour de sa meute.

C'est l'Alpha le plus généreux que j'aie jamais rencontré. Aucun des membres de sa meute ne m'a traitée de bizarre ou de faible parce que je n'avais pas de loup, ils m'ont juste dévisagée à cause de mon manteau..

Même Alpha Archibald ne savait pas qui j'étais. Quand il a demandé des nouvelles de mon partenaire, je lui ai dit qu'il était mort. C'est plus facile que d'admettre que j'ai été rejetée.

J'ai tellement honte que mon propre partenaire, celui qui est destiné à être avec moi, m'ait rejetée. Si je n'étais pas assez bien pour lui, je ne suis assez bien pour personne.

Aujourd'hui, c'était la pleine lune et j'avais besoin de remercier Mère Nature. Il faisait déjà nuit et je me suis assurée que mes colocataires dormaient. Je vivais dans une des maisons de la meute avec des loups-garous qui n'avaient pas de partenaire.

J'ai préparé une potion à partir de plantes de la forêt et je l'ai mise dans leurs boissons pour qu'ils dorment mieux. Ils ne doivent pas savoir que je sortais en cachette et en plus ça ne leur fait pas de mal, ils se demandent toujours pourquoi ils ont un sommeil si profond à la pleine lune.

Je suis sortie de la meute avec ma longue cape noire à capuche et ma robe blanche qui m’arrivait à la cheville. J'ai toujours porté des robes longues, ma mère l'a toujours fait aussi et je voulais continuer à le faire.

Ma mère disait que les belles robes longues étaient caractéristiques des nymphes. Le style des nymphes était plus médiéval que moderne. J'ai essayé de porter ce que l'on considère comme des vêtements normaux, mais je ne me sentais jamais à ma place.

Tout le monde dormait et personne n'était à l'extérieur de la maison de la meute, car qui voudrait sortir à cette heure-ci ? Des gardes patrouillaient aux frontières de notre meute et je n'allais pas m'aventurer si loin que ça, j'ai réussi à me faufiler depuis environ un an maintenant, sans jamais me faire prendre.

J'ai marché dans la forêt jusqu'à mon lieu de rituel habituel. Quand je suis arrivée, j'ai enlevé ma cape et laissé mes cheveux bruns tomber dans mon dos. Je faisais toujours en sorte d'être très belle les jours de pleine lune pour faire savoir à Mère Nature que j'étais digne d'être une nymphe.

Je me suis assise à côté d'un énorme arbre qui était entouré de fleurs violettes. Cet arbre était le plus grand de tous, il était puissant dans son esprit et il avait vu beaucoup de choses.

J'ai appris tellement de choses rien qu'en l'écoutant, lui et les autres arbres, les arbres sont ceux qui m'ont fait comprendre mes devoirs en tant que nymphe de la forêt. Ils pouvaient me parler et ils m'ont appris à prendre soin d'eux.

J'ai fermé les yeux et j'ai remercié pour tout ce qui m'entourait. Je me suis assurée de demander aux arbres si quelque chose d'inhabituel s'était produit, ils ne m'ont pas seulement parlé du bien-être de la forêt mais aussi de ceux qui y pénètrent, aujourd'hui c'était juste quelqu'un qui se trouvait près de notre territoire forestier.

En disant merci, mon corps a commencé à se remplir d'énergie provenant des racines.

J'ai toujours pris soin de la forêt pour qu'il n'y ait pas d'arbres tristes et de plantes faibles. C'était mon but. J'étais au service du bien-être de la forêt.

J'avais l'impression de naître à nouveau. Les pleines lunes étaient la raison pour laquelle je voulais vivre. Je n'avais personne d'autre dans ma vie que la nature.

Je pensais à mon partenaire Hans, il ne quittait jamais mon esprit. Je voulais faire quelque chose pour arrêter la douleur, mais je ne pouvais pas et je ne voulais pas qu'il parte.

Même si la seule chose qui me reste de mon partenaire est la douleur, je le veux toujours. Même si j'ai ressenti la douleur insupportable de le voir marquer et s'accoupler avec une louve. La douleur me rappelle quelque chose que j'ai presque eu.

Je me suis promenée dans la forêt, enfin libérée de ma cape. J'ai respiré l'air frais avec la tête haute. J'ai tourbillonné et laissé le vent circuler à côté de moi. La forêt était mon endroit préféré, mon bonheur fantasmé préféré.

Quand il a été enfin temps de partir, j'ai ramassé ma lourde cape, mais au moment où je le faisais, j'ai entendu des pas qui venaient vers moi. Instantanément, j'ai levé les yeux pour voir la personne qui marchait.

C'était un homme, il était de grande taille, et je pouvais voir ses muscles même derrière tous les vêtements qu'il portait.

C'était un loup-garou et ne pas être musclé serait tout simplement bizarre à cause de tout l'entraînement que les loups font habituellement.

Ses cheveux étaient d'un brun très foncé, bouclés et assez longs pour être presque dans ses yeux, ils étaient plus longs sur le dessus et plus courts sur les côtés, et ses cheveux étaient balayés sur le côté droit. Ses yeux étaient d'un noisette parfait, j'ai même oublié ma cape.

Je me suis retournée et j'ai mis la cape et la capuche en cachant mon visage, je savais qu'il me voyait suffisamment car nous avions un contact visuel direct.

Quelque chose n'allait pas avec lui, quelque chose était différent chez lui, étrange mais attirant, sa présence semblait apaisante, mais si étrange.

Je l'ai entendu se rapprocher et c'était cette odeur. C'était une douce aiguille de pin mélangée à de la bergamote et un petit soupçon de menthe poivrée, je ne l'avais jamais sentie auparavant, mais une seule odeur m'avait fait ressentir cela. Et c'est là que j'ai laissé ma louve me parler.

Partenaire!

 

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

2

Kairos

Mon loup me parlait. Pour les loups-garous, ce n'est pas étrange. Mon loup Kye me parlait pour la première fois en deux ans.

Mon loup était en colère contre moi et l'était probablement encore. Je ne me le pardonnerais pas non plus, c'est à cause de moi qu'il me faisait la tête. Je l'ai blessé de la pire façon connue des autres loups. Je lui ai pris sa partenaire et la mienne.

Aujourd'hui, mon loup a décidé de parler, il n'a répondu à aucune de mes questions et n'a même pas reconnu ma présence.

Il n'avait même pas de sens. Il n'arrêtait pas de divaguer, je n'arrivais pas à comprendre quoi, mais j'étais content qu'il dise quelque chose. Même si j'étais sous ma forme de loup, il ne m'aurait jamais parlé auparavant.

J'étais assis dans mon bureau quand mon bêta Raphael est entré en frappant à la porte. Raphael était le seul à pouvoir entrer dans mon bureau sans ma permission. Avant la tragédie d'il y a deux ans, il était mon ami le plus proche, mais maintenant, je n'étais pas digne d'avoir un ami, il était préférable que je ne sois proche de personne.

« Alpha! J'ai reçu un message de la meute de La Lune Sombre. »

« Qu'est-ce que c'est ? » Nous ne recevions pas de messages très souvent à cause de la réputation de cette meute.

« Leur Alpha et ses meilleurs guerriers veulent venir s'entraîner ici. »

C'était quelque chose de nouveau, plus personne ne voulait venir ici de son plein gré, avant il y avait des dizaines de messages d'autres meutes.

Maintenant ils ont entendu des milliers d'histoires sur moi et ma meute. Nous étions une meute maudite maintenant, et peu de gens en dehors de ma meute savent exactement ce qui s'est passé pour nous donner un tel titre et personne ne parle de cette nuit.

J'ai réfléchi pendant une seconde en me levant de mon fauteuil en cuir et en marchant vers une fenêtre qui était derrière mon fauteuil. « A quoi cela va-t-il nous servir ? » ai-je demandé, en regardant d'en haut les maisons de ma meute au loin.

Je ne vivais pas avec le reste de la meute. Je vivais seul dans mon immense maison. Même ma sœur Fala ne vivait pas avec moi. Je voulais qu'elle vive avec moi ici, mais elle trouvait que c'était trop déprimant ici, alors elle a accepté de vivre à la maison de la meute.

Elle disait que cet endroit avait perdu toute sa gloire et sa grâce. Et c'était loin de toutes les autres maisons, c'est peut-être pour ça que je l'aimais tant. J'aimais être isolée.

J'aimais être seul, autant que possible, maintenant plus que jamais.

En regardant d'en haut, j'ai vu des gens qui marchaient. Ma meute, la meute des Marcheurs de la Nuit, comptait autrefois plus de deux mille membres, maintenant il n'y en avait plus que cent quatre-vingt-un, sans compter les enfants.

Nous avions beaucoup d'enfants parce que la majorité d'entre eux ont perdu leurs parents dans un combat alors qu'ils étaient protégés, et le reste était des souvenirs de loups-garous décédés.

Tout cela n'était que ma faute. Les membres de ma meute étaient aveugles s'ils ne voyaient pas que c'était ma faute, j'aurais pu l'arrêter plus tôt mais j'étais aveuglé par l'amour. Je ne pourrais jamais me pardonner pour ce que j'ai fait.

Si quoi que ce soit, j'ai gagné encore plus de respect après cette nuit qui a causé ça, et je l'ai détesté. Tant de gens ont été tués, tant de gens ont perdu leurs proches. Et ils m'ont quand même félicité.

« Alpha Hans dit qu'il nous donnera un salaire juste », m'a expliqué mon Bêta. Alpha, nos guerriers sont très probablement les plus forts qui soient, les autres meutes nous craignent. Cela leur fera savoir que nous sommes fiables et dignes de confiance, utiles même. »

Mon Bêta continue. « Nous voulons étendre notre meute autant que possible. Alpha, les membres de la meute méritent cela, d'être considérés comme autre chose que des prisonniers. »

« C'est ce qu'ils disent ? Qu'ils sont des prisonniers? » me suis-je dit plutôt à moi-même.

Raphael a rigolé derrière moi. « Les histoires ne s'arrêtent jamais, ils ont tellement peur de nous qu'ils trouvent toutes les excuses pour nous détester. »

Mon Bêta était intelligent, mais il pensait aussi que nous étions amis, quel idiot. Il était avec moi depuis que j'avais obtenu mon titre d'Alpha. Encore aujourd'hui, je me demande pourquoi il ne me craignait pas.

« Ils ont peur de nous ? » ai-je demandé, mais Bêta a semblé laisser échapper un soupir de confusion. « Ils n'ont jamais eu peur de notre meute, mais de moi depuis deux ans. »

« Alpha, ils ne savent pas ce qui s'est passé. Chacun a une histoire différente de cette nuit. Tu es un mythe pour tout le monde. »

Je ne voulais pas penser à cette histoire. Tout ce que je devais faire était ce qui était le mieux pour ma meute. « Fais savoir à Alpha Hans que je suis d'accord et je lui enverrai un message avec les dates auxquelles ils pourront venir s'entraîner. »

Mon Bêta a hoché la tête avec satisfaction et a quitté le bureau.

Il était près de minuit, mais mon loup faisait toujours les cent pas. Il se passe quelque chose avec lui. Peut-être avait-il perdu la tête à force de ne pas parler pendant si longtemps.

Qu'est-ce qu'il y a ? lui ai-je demandé.

Cours! Allons courir. Au fond des bois. Il y a cet endroit. Un grand arbre. Pleine lune. C'est là. Maintenant! Allons-y maintenant…

Il agissait bizarrement, mais au moins il me répondait en quelque sorte. Le moins que je pouvais faire était de faire ce qu'il disait maintenant. Peut-être qu'il se déciderait à me parler pleinement.

J'ai mis tout mon travail de côté et j'ai fait ce que mon loup m'a dit. J'ai sorti un sac pour transporter mes vêtements avec moi. Je ne savais pas jusqu'où mon loup m'emmènerait, mais cela n'avait pas d'importance, le moins que je pouvais faire pour lui était ceci.

En entrant dans la forêt, je me suis déshabillé et j'ai mis tous mes vêtements dans mon sac, je me suis transformé en mon loup noir de jais et j'ai pris mon sac entre mes dents.

J'ai laissé Kye prendre le contrôle. Il courait comme un fou. Nous étions loin de la meute maintenant.

Kye s'approchait du territoire des meutes voisines. Ralentis. On est en dehors de notre meute, lui ai-je dit en reprenant le contrôle.

On doit y aller, a-t-il dit.

Pourquoi ? ai-je répondu.

Tu ne le sens pas ? m’a-t-il répondu.

Il y avait cette étrange attraction vers notre meute voisine, mais seulement dans une direction.

Je ne savais pas ce que c'était, je pouvais très bien marcher vers ma mort, même si je savais que cette meute était amicale et inoffensive.

J'ai mis mes vêtements et mes pieds ont avancé d’eux-mêmes.

Cette forêt était très belle et propre. Comme s'il n'y avait aucune branche ou feuille sur le sol. Elle ne ressemblait en rien à la forêt de ma meute. On voyait que celle-ci avait été entretenue. Rendre cette forêt propre doit être un travail difficile, comment faisaient-ils ? Comment avaient-ils le temps ?

Alors que je m'enfonçais dans la meute des voisins, j'ai remarqué qu'une odeur douce devenait plus forte. C'était l'odeur fraîche des lys mélangée au bois de santal, c'était fort mais doux et calme en même temps.

C'était enivrant. J'étais étourdi. C'était étrange. Un sentiment familier et oublié depuis longtemps m'a envahi. Qu'est-ce que c'était ? Je connaissais ce sentiment, mais d'où venait-il ?

Mon loup était calme maintenant, comme s'il attendait mon prochain mouvement. Je ne me suis pas arrêté, ce n'était plus mon loup qui me tirait, c'était moi.

Et puis une fille est apparue dans mon champ de vision. Non, pas une fille. Une jeune femme. Elle marchait autour des arbres et tournoyait comme si c'était sa première bouffée d'air frais.

Elle portait une longue robe blanche, fluide, qui mettait en valeur chaque courbe de son corps fragile. Elle semblait légère comme une plume, elle flottait presque.

Sa beauté était sans pareille, elle était un trésor fait main. Ses cheveux bruns brillaient sous le clair de lune en frôlant son dos.

Mes pieds continuaient à marcher, puis elle a ramassé un tissu sur le sol, elle m'a remarqué et m'a regardé dans les yeux.

Ses yeux étaient d'un argent parfait mélangé à du vert forêt, ses lèvres étaient pulpeuses et pleines, et sa peau était douce et semblable à de la porcelaine, sans aucun défaut ou bosselure.

Elle était la représentation la plus précise d'une déesse. Elle était parfaite, angélique.

Elle rompit le contact visuel et enfila le tissu qu'elle avait ramassé, c'était une cape. Elle a couvert sa tête avec une capuche, mais j'ai continué à avancer.

Quelque chose m'a fait m'arrêter. Ma partenaire! a dit mon loup, à bout de souffle.

Partenaire ? Non, ce n'est pas possible!

Elle s'est tournée vers moi mais elle regardait ses pieds, je ne pouvais pas voir son visage.

Elle était ma seconde chance. Je me suis retourné vers la lune.

Pourquoi, Déesse de la Lune ? Pourquoi as-tu puni cette femme avec un partenaire comme moi ? Je ne peux pas la traiter comme une partenaire le mérite. Je ne pouvais pas me permettre de ressentir à nouveau, pour le bien de ma meute.

Mais maintenant que je l'ai rencontrée, je ne peux pas être sans elle et elle sans moi. Je ne serai jamais un partenaire digne d'elle et je n'essaierai pas. J'étais désolé, Déesse de la Lune, de ne pas être un partenaire digne.

Elle sera assez proche pour qu'on ne perde pas l'esprit mais je ne la laisserai pas près de mon cœur. Je ne pouvais pas laisser l'histoire se répéter.

« Quel est ton nom ? » lui ai-je demandé.

« Mon nom est Adelie Murrell. »

Sa voix était angélique et douce, elle parlait avec grâce et élégance, et même si elle baissait les yeux, sa posture était parfaite.

« Je suis l'Alpha de la meute des Marcheurs de la Nuit, Kairos Garcia. »

Ma déclaration l'a presque poussée à me regarder, mais toujours sous cette capuche, je ne pouvais pas la voir. Elle devait savoir qui j'étais. Je me demande quelle version de moi elle avait entendu.

« Veux-tu venir dans ma meute ? » lui ai-je demandé.

Elle a hésité une seconde « Je suppose. Si c'est ce que je dois faire, Alpha. »

« Dis à ton Alpha que je viendrai te chercher demain, prépare tes affaires et sois prête à 17 heures. Je viendrai personnellement t'escorter jusqu'à ma meute », ai-je dit d'un ton exigeant. Et sans un regard de plus, je suis retourné vers ma meute.

Mon loup n'a rien dit. Il était furieux de ne pas l'avoir embrassée. Je ne pouvais pas. Je ne pouvais pas non plus la rejeter, cela nous tuerait, elle et moi. Peu de loups-garous ont vécu le rejet, et s'ils l'ont fait, la majorité d’entre eux sont devenus fous.

Le rejet est le crime le plus sauvage qui soit.

Je suis retourné chez moi et j'ai immédiatement relié mon Bêta par la pensée. J'ai besoin de toi maintenant dans mon bureau!

Il n'a pas répondu mais je savais qu'il avait compris. J'ai perturbé son sommeil, mais je ne pouvais pas attendre jusqu'à demain.

Bêta est entré dans mon bureau « Alpha. Qu'est-ce qui se passe à cette heure de la nuit ? » Il m'a demandé de réparer sa veste. Je suppose qu'il l'a juste mise parce qu'il était pressé.

Je me suis penché en arrière sur ma chaise. « Je suis allé courir… » ai-je dit en m'arrêtant au milieu de la phrase.

Bêta a froncé les sourcils. « Quoi ? Il y avait des vampires ? Des voleurs ? » J'ai rapidement secoué la tête.

« Non… J'ai rencontré… J'y ai rencontré une jeune femme, ai-je dit en attendant sa réaction. Une femme qui s'est avérée être ma partenaire de la seconde chance. »

Il a souri et a ri, « C'est une merveilleuse nouvelle », s’est-il exclamé mais a vite changé de réaction en me voyant fixer froidement le sol.

« Mais…tu n'es pas heureux Alpha ? Pourquoi ça, Alpha ? »

« Si j'avais su que la Déesse de la Lune pensait à me donner une seconde chance. Je l'aurais suppliée de ne pas le faire » ai-je dit en tapant du poing sur la table. Cela a fait réagir mon Bêta quelque part entre la colère et la tristesse.

« Mais la meute… ils méritent d'avoir Luna », a-t-il dit. Et c'est une des raisons pour lesquelles je ne pouvais pas la laisser partir.

« Oui. Et c'est pourquoi elle vient ici demain », ai-je répondu en restant aussi inexpressif que possible.

« Elle vient parce qu'elle est Luna et non parce qu'elle est ta partenaire ? » a-t-il demandé, confus.

« Elle ne sera pas ma partenaire! » me suis-je exclamé.

« Tu ne veux pas d'elle mais elle vient ici ? » Il s'est moqué de moi en riant. « Tu ne peux pas lutter contre le lien d'accouplement ».

« Je le peux! Et je le ferai! ai-je dit en élevant la voix. Et je le ferai de toutes mes forces. Elle ne m'aveuglera plus jamais. »

« Alpha, donne-lui une chance, donne-toi une chance, a-t-il dit. Comment pouvait-il dire ça après ce qui s'est passé avec la précédente Luna ? Elle ne sera pas comme… elle. Tu dois… »

Je l'ai interrompu. « Assez, Bêta. Demain matin, préviens la meute de son arrivée! »

« Alpha, tu es injuste, je donnerais tout pour avoir une partenaire, et tous les autres loups sans partenaire aussi », m'a-t-il à moitié crié en claquant la porte derrière lui.

Elle sera comme n'importe quel autre membre de la meute, vivant simplement sous le même toit que moi. Le lien d’accouplement n'aura aucun pouvoir sur moi…

 

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

L’Alpha Briseur de Ménage

Brooke abandonne tout pour emmener sa famille sur la route et aider son mari à réaliser ses rêves. Elle est loin de se douter que son bonheur en fait partie. Ce qui est regrettable, car un certain alpha est sur le point de changer leur vie à jamais. Slate est un loup-garou qui a été maudit pour avoir une compagne humaine, mais quand il voit Brooke, il ne peut voir en elle autre chose qu’une bénédiction. Dommage qu’elle soit mariée…non ?

Classification par âge : 18+

Brûlante Détermination

Hannah Daniels a toujours été un peu plus corpulente que les autres femmes, mais elle ne s’en est jamais souciée. Elle est bien dans sa peau. La plupart du temps du moins. Mais son médecin lui recommande de consulter un coach de fitness. En fait, elle a même déjà en tête l’homme idéal : Jordan Mathis, qui est déterminé à faire transpirer Hannah… à plus d’un titre.

Classification par âge : 18+

Liés par les Flammes

Lorsque Lydia découvre le jour de son dix-huitième anniversaire qu’elle est destinée à épouser le roi Gabriel d’Imarnia, sa vie entière est bouleversée. Grâce à ses pouvoirs de feu uniques et à des années d’entraînement, Lydia tente de résister au destin à chaque instant.

Mais le roi Gabriel a d’autres plans…

Age Rating : 18+

La Disparition

Cela fait deux ans que Lily a perdu son petit ami dans une fusillade au hasard. Lorsqu’une prestigieuse université lui propose une offre d’emploi, elle a la chance de mettre ses tristes pensées de côté et de repartir à zéro, du moins jusqu’à ce qu’elle rencontre l’irrésistible président de l’école. Lily peut-elle confier son amour à un nouvel homme ou les sombres secrets de ce dernier ne feront-ils que lui causer plus de chagrin?

Tranche d’âge: 18+

Unclassic Hero (français)

Par l’auteur de Behind the Masque et Enforce My Heart.

Sydney a toujours suivi les règles… jusqu’à ce que sa meilleure amie Desiree décide qu’elle doit s’amuser un peu. Elles achètent de fausses cartes d’identité et entrent dans une boîte de nuit, où Sydney s’attache à un musicien sexy… pour découvrir qu’il est aussi son nouveau professeur d’anglais !

Classification par âge : 18+

Bottes de Cowboy et Bottes de Combat

Lorsque Lincoln, vétéran de l’Afghanistan, rencontre Lexi, conseillère en bien-être, il sait qu’il a trouvé la bonne personne, mais les fantômes de son passé peuvent l’empêcher de se construire un avenir brillant.

Age Rating : 18+

Étoile Brillante

Pour Andra, se lier à un dragon semble être un rêve impossible. Mais lorsqu’elle croise le chemin d’un beau Cavalier du Ciel, Andra découvre un tout nouveau monde de possibilités. Avec un peu de magie, elle pourrait même se retrouver à s’envoler dans le ciel… .

Age: 15+

Moon River (français)

Maeve n’est pas rentrée à la maison depuis que son père est mort et qu’elle a été envoyée en pensionnat, mais maintenant elle est revenue pour vendre la maison et enfin passer à autre chose. Elle n’est pas de retour depuis longtemps quand elle rencontre de vieux amis qui la convainquent d’aller au Bal des Potes – un nom étrange, mais qui semble plutôt amusant. Cependant, lorsqu’un homme étrange mais enivrant l’aborde au bal et déclare qu’elle est “A MOI”, un changement commence à se produire en elle… un changement qui révèle un sombre secret sur la ville et sa famille….

Age: 18+ ( ⚠️ Avertissement sur le contenu : Extrême violence, enlèvement, violence sexuelle, viol, fausse couche ⚠️ )

La Survie de la Rose

Après la mort de son père, le roi, Deanna se retrouve dans une situation dangereuse. Elle est une princesse bâtarde, et sa belle-mère, la reine Rosaline, et son demi-frère, le prince Lamont, ne reculeront devant rien pour qu’elle soit écartée de la cour. Seule et sans personne pour la protéger, Deanna commence à craindre pour sa vie. Mais lorsque des prétendants commencent à arriver pour faire la cour à la reine Rosaline, Deanna rencontre un bel étranger venu d’un pays lointain qui pourrait lui offrir le salut qu’elle recherche…

Age Rating : 18+

Tous les yeux sur nous

Laney fait l’amour avec la rockstar la plus célèbre du monde, Ace Flanagan, au mariage de sa sœur, sans jamais s’attendre à le revoir. Mais lorsque Laney découvre qu’elle est enceinte, sa vie et celle d’Ace vont changer à jamais…

Age Rating : 18+

Unlimited books, immersive experiences. Download now and start reading for free.