logo
GALATEA
(30.7K)
FREE – on the App Store

Lake avait un plan parfait. Trouver son compagnon, s’installer et fonder une famille. Mais lorsque son compagnon la rejette pour quelqu’un d’autre, le plan de Lake s’effondre… et son cœur aussi. Peut-elle garder la foi que la Déesse a quelque chose d’autre en réserve pour elle ? Cela pourrait être encore mieux que ce qu’elle avait prévu.

Classification par âge : 16+

 

Son Dernier Espoir de Karrie est maintenant disponible à la lecture sur l’application Galatea ! Lisez les deux premiers chapitres ci-dessous, ou téléchargez Galatea pour en profiter pleinement.

 


 

L’application a été reconnue par la BBC, Forbes et The Guardian comme étant l’application la plus populaire pour les romans explosifs de nouveaux Romance, Teen & Young Adult, Science Fiction & Fantasy.
Ali Albazaz, Founder and CEO of Inkitt, on BBC The Five-Month-Old Storytelling App Galatea Is Already A Multimillion-Dollar Business Paulo Coelho tells readers: buy my book after you've read it – if you liked it

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

1

Résumé

Lake avait un plan parfait. Trouver son compagnon, s'installer et fonder une famille. Mais lorsque son compagnon la rejette pour quelqu'un d'autre, le plan de Lake s'effondre… et son cœur aussi. Peut-elle garder la foi que la Déesse a quelque chose d'autre en réserve pour elle ? Cela pourrait être encore mieux que ce qu'elle avait prévu.

Classification par âge : 16+

Auteur : Karrie

Lake

Je regarde fixement la fille dans le miroir et je ne peux pas reconnaître ce que je vois en face de moi.

Les yeux émeraude de la fille, autrefois brillants, sont ternes et vides de toute vie. La salive est sèche sur sa joue gauche et son nez est rouge à force de pleurer.

Sa chemise de nuit est en lambeaux et des bleus se forment sur son ventre et sa cage thoracique. Ses cheveux sont emmêlés et gras à cause du manque de soins.

Une douleur brûlante m'envahit et je hurle d'agonie. Mes os et mes muscles me font mal tandis que mon corps s'écrase sur le sol. Des larmes inondent mes yeux lorsqu'une paire de bras s'enroule doucement autour de moi.

Mes orteils se plient si fort que je sens les jointures sauter. Je me blottis dans les bras de mon jumeau, Landon, en position fœtale et je gémis. Mon corps se contracte sous l'effet de la douleur.

« Il va la tuer ! » J'entends les cris étouffés de ma mère, « Mon bébé… »

Landon resserre sa prise autour de moi et j'enfouis mon visage dans son cou. Mes griffes et mes canines s'extraient.

« Ne la lâche pas, Landon. » Mon père lui ordonne, « Lynne se bat contre elle. »

Lynne, ma louve, veut si désespérément émerger et se battre contre ce qui nous l'a enlevé.

Ma poitrine se fissure alors qu'une autre vague de douleur m'envahit. Je m'accroche au t-shirt léger de Landon et me mords la lèvre inférieure jusqu'à ce qu'elle saigne.

Mes yeux sont fermés hermétiquement et mon visage est tendu. Je sens tout ce qu'ils font.

Et comme tant de nuits avant celle-ci, la douleur s'estompe aussi vite qu'elle est apparue.

Lynne revient lentement à la réalité et s'échappe à l'arrière de mon esprit. Elle refuse de me laisser supporter sa douleur, elle aussi.

« Ça va… » Landon dégage les cheveux de mon visage. Je reste assise dans ses bras, avec rien d'autre qu'une boule au fond de ma gorge.

« Pourquoi me faire une chose pareille? » Je demande, ma voix se brisant. Mon visage est vide d'émotion alors que je fixe le carrelage de la salle de bain qui est légèrement taché par le sang de mes blessures.

« Tu dois arrêter ça… » Ma mère supplie mon père. « Ce n'est pas comme ça que ça devait se passer. »

Je lâche Landon et tombe mollement dans ses bras. Il soutient volontiers mon poids et me frotte l'épaule.

« Je me fiche de savoir comment c'est censé se passer. » Mon jumeau grogne. « Lake a besoin de nous en ce moment. C'est tout ce qui compte. »

Après un temps de débat, je laisse enfin Landon me mettre debout et m'aider à retourner dans ma chambre. Mes parents restent derrière pour nettoyer le désordre.

« Lake… » Landon soupire en voyant mon ventre. Les bleus sont plus visibles ce soir. Beaucoup sont bleus et d'un violet foncé tandis que d'autres ont une teinte jaune comme plus tôt dans la journée.

Mon jumeau enlève ma chemise de nuit et la remplace par sa propre chemise. Elle est assez ample pour ne pas irriter les coupures supplémentaires causées par mes ongles.

« S'il te plaît… ne me laisse pas seule… » Je murmure alors que Landon tire la couverture sur moi. Il ne dit rien et s'assoit sur le sol à côté de moi.

Je me retourne et m'endors en écoutant Landon fredonner tout bas.

1: Quand est-ce que assez, c’est assez ?

Il est actuellement 3 heures du matin. Mes yeux sont trop secs pour laisser échapper d'autres larmes.

Chaque fois que je commence à m'endormir, je vois le regard de dégoût sur son visage et j'entends le dégoût dans sa voix de cette nuit-là. Mon cerveau continue d'imaginer ce qui aurait pu être et ce qui aurait dû se passer lors de notre rencontre.

J'aurais été accouplée et marquée à ce jour. L'Alpha et la Luna actuels nous auraient accueilli ma famille et moi dans la maison de la meute. Là, mon compagnon et moi aurions commencé notre vie ensemble, aurions été diplômés et désignés comme les nouveaux Alpha et Luna. Mais le plus important, c'est que j’aurais été heureuse et en sécurité au lit avec lui.

Je gémis en entendant le battement dans ma cage thoracique. Un nouveau symptôme de mon rejet est une anxiété constante et des crises d'angoisse. L'hyperventilation a presque fait craquer mes côtes sous la pression de Lynne.

Quand j’ai une crise, ce n'est pas seulement le corps humain qui les a, c'est aussi le corps du loup. Lynne a essayé de faire en sorte que ce soit plus facile pour nous deux à ce stade, mais je refuse toujours. D'où mes presque trois côtes cassées.

Je sens encore faiblement son odeur dans l'air, même s'il n'est pas près de moi. Ça sent la forêt et la pluie fraîche.

La Déesse de la Lune et ses desseins ont dit à ma mère d’attendre un peu plus longtemps. Mais je me demande combien de temps encore je peux retenir cette douleur.

Je me suis presque endormie sur le chemin de l'école. Mon compagnon s'est encore amusé la nuit dernière et ça m’a fait comme des coups de rasoir sur la peau. J'avais l'impression que mon cou allait se refermer sur lui-même. C'est bien pire que d'habitude.

J'ai aussi dû encore forcer sur le maquillage ce matin. Ces cernes me font ressembler à un raton laveur enragé.

« Tu sais », dit Landon en garant la voiture à sa place habituelle, « je pourrais toujours lui botter le cul. » Je lui offre un léger rire et un sourire. Ma douleur est apparente dans mon ton.

« Landon », j'expire. « Je veux juste en finir avec ce processus. Il peut faire ce qu'il veut et je ferai la même chose une fois que j'aurai enfin pu dormir deux nuits d'affilée. »

Mon frère lève les yeux au ciel mais rit de ma tentative de plaisanterie. Il libère le nœud de tension dans ma poitrine qui était apparu au cours des deux dernières heures.

« Lake ! » Riley court vers moi et me prend dans ses bras. Je ne peux pas m'empêcher de sourire et de rire en voyant le visage choqué de mon frère.

Riley a remarqué, « Quoi ? C'est ma meilleure amie. »

« Je ne reçois jamais ce genre d’accueil ! » Le visage de Landon devient aigre et il commence à faire la moue. Je lève les yeux au ciel face aux tourtereaux tandis que Riley dépose un gros baiser sur la joue de Landon et se blottit dans son cou. Le sourire de Landon est inestimable, mais je ne peux m'empêcher de ressentir la peur et l'anxiété qui, je le sais, vont arriver aujourd'hui.

Lynne est de plus en plus agitée alors que Landon et moi nous dirigeons vers la classe de chimie. J'essaie de la calmer au moment où nous prenons un virage, mais dès que nous le faisons, je le regrette.

Mes yeux s'écarquillent quand je vois mon compagnon avec sa nouvelle compagne. Ses lèvres sont courbées en un sourire et elle a ses bras enroulés autour de sa taille. Ils se regardent dans les yeux avec adoration.

Je peux sentir le poids écrasant de la colère de Lynne et celui de ma tristesse. Mon corps commence à souffrir alors qu'ils semblent s'embrasser profondément au ralenti. Mon corps devient froid et raide quand Landon s'en rend aussi compte.

« Lake… » Landon essaie de me prendre la main, mais je la retire vivement. Mes yeux sont toujours rivés sur le couple en face de moi. « Tu dois me laisser t'aider. Il y a trop de gens ici. Laisse-moi te ramener à la maison et tu pourras aller courir. »

Soudain, la rage dont ma louve me nourrit prend le pas sur ma tristesse. Le sourire de mon compagnon disparaît lorsque nos regards se croisent. Mes mains commencent à déchirer les sangles de mon sac à dos alors que la fille dans ses bras regarde également dans ma direction.

« Oh, hé, mademoiselle la rejetée. » La fille sourit.

Mon frère grogne, « Delilah, fais attention. » Lynne commence à franchir mes barrières. Elle ne veut rien de plus que de déchirer Delilah et ruiner tous les souvenirs que notre compagnon a d'elle.

« Quoi ? » Delilah ricane et embrasse la joue de mon compagnon. Lui et moi avons un contact visuel froid comme la pierre. Quelque chose tourbillonne dans ses yeux verts et me noue l'estomac. « Tout le monde se demande la même chose. Pourquoi n’est-elle pas devenue incontrôlable et ne s’est pas retournée contre tout le monde ici ? »

« Parce qu'elle est… » Avant que mon frère ne puisse finir sa phrase, je lâche mon sac à dos et je m'élance dans la direction opposée à ce problème. Les gens s'écartent du chemin ou je les oblige à le faire. Je peux dire que je suis sur le point de perdre toute mon humanité si je reste ici plus longtemps.

Je traverse précipitamment l'entrée de l'école et je me précipite vers la forêt. Mes canines s'agrandissent et mes griffes sortent déjà formées. Je ne suis pas dans ma véritable forme de loup, mais suffisamment pour une bonne course et abattre un arbre ou deux.

C'est la pleine Lune ce soir. Mon corps tremble à cause du combat que j'ai eu avec Lynne pour son contrôle. Il m'a fallu presque toute ma force pour être capable de retourner sur le territoire. Encore deux heures pour trouver le courage d'affronter ma famille. Je sais qu'ils doivent être très inquiets pour moi.

Je suis à 10 km de chez moi. J'avais besoin d'espace et d'air frais. Tout sur le territoire sent son odeur. Puisque son loup est le prochain Alpha, il fait un contrôle de routine normal des frontières entourant le territoire de ma meute, Dark Moon.

Même à 10 km de là, je peux sentir le délicieux parfum de mon compagnon. Les images de Delilah ayant ses mains gluantes autour de sa taille ce matin défilent dans mon esprit. Une douleur se fait sentir dans ma poitrine une fois de plus.

Je serre fort ma chemise et regarde la Lune. La belle Lune que j'ai aimée pendant dix-huit ans de ma vie.

Je sortais toujours la nuit pour regarder la Lune. Ma mère me grondait toujours de m'être endormie dehors et me punissait pendant un jour ou deux. Quand j'ai eu mon premier poste, c’était tout ce que je faisais. Dormir dehors dans l’herbe ou sous la canopée de l’arbre où Lynne a fait un nid pour rester au chaud l'hiver.

Ma mère a arrêté de me disputer à ce sujet quand Lynne est entrée dans ma vie. Surtout parce que j'allais le faire de toute façon, alors elle a abandonné.

Je soupire et regarde le sol. La douleur est tout ce à quoi je peux penser. La douleur de perdre celui à qui je suis destinée et celle que j'étais destinée à devenir.

Les larmes coulent enfin. Je ne peux plus les retenir. Tout ce qui s'est passé ces deux dernières semaines s'est accumulé au point que j'ai presque démoli une vallée entière d'arbres.

« Je sais que tu as dit que ça passerait… » Je chuchote et regarde à nouveau la Lune. La maison de notre déesse et de ses destins.

« Mais… Jusqu'à quel point allez-vous laisser cela se produire ? ! » Mes mots sont empreints de ma douleur et de ma colère.

Je tiens le côté gauche de mon cou. Il me brûle depuis le coucher du soleil.

La brûlure de mon cou ne fait qu'augmenter alors que je commence à crier et à tomber à genoux. Ma peau est brûlante. C'est comme si on me marquait au fer rouge.

La douleur de Lynne inonde mes sens en même temps. Ma rage, ma douleur, ma tristesse et mon impuissance pure se bousculent dans ma tête simultanément. Mon corps souffre et mes articulations se raidissent.

Le lien du compagnon me punit. Le cadeau de la Déesse de la Lune me punit. Le cours du destin me punit. Ma propre louve me punit.

Juste au moment où je crois que je ne peux plus supporter ça, mon corps s'effondre. Je commence à hyperventiler mais mes yeux veulent se fermer.

Juste au moment où je ne peux plus les garder ouverts, une silhouette sombre bloque la lumière de la Lune de ma vue.

 

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

2

Lake

« Comment t’appelles-tu ? » Je peux sentir sa chaleur sur ma joue. Son autre main s'enroule autour de ma taille et m'attire vers lui. Je me penche à son contact et souris.

« Lake Mavris. » Les gens commencent à se rassembler autour de nous et nous regardent admiratifs.

Mon compagnon le remarque et retire immédiatement sa main. « Il n'y a aucune chance que je puisse m'accoupler avec la fille d'un guerrier. Je te rejette comme compagne. Dégage de ma vue ! »

Mes yeux s'ouvrent sur un plafond de terre. Des racines d'arbres et d'autres plantes y pendent et forment un cocon jusqu'à une entrée à l'autre bout de la pièce. L'odeur du cerf fraîchement tué et cuit emplit mes narines.

Lynne est anxieuse et prête à se nourrir. Je me lève prudemment du lit de boue séchée et de feuilles mortes. Je fais attention à ne pas faire de bruit avant d'émerger de la sortie dans la fraîcheur du matin d'hiver.

Je frissonne légèrement avant de m'habituer à l’environnement froid. L'avantage d'être un loup-garou : un corps en surchauffe constante et une peau résistante aux intempéries.

Je regarde pour voir une bonne partie d'une carcasse de cerf qui tourne sur un pic au-dessus d'un feu de camp niché dans le tronc d'un grand chêne creux.

Une présence derrière moi me fait sursauter. Je me retourne rapidement et adopte une position défensive. Un garçon d'environ cinq centimètres de plus que moi se tient debout, les bras croisés et les pieds bien écartés. L'aura qu'il dégage est celle d'un Alpha.

« Bonjour à toi aussi, Moonlight. » L'homme lève les yeux au ciel et ricane. « Désolé de t'avoir fait peur. Je ne m'attendais pas à ce que tu sois réveillée si tôt. »

L'homme porte un jean noir et des bottes de motard. Il porte également une vieille veste d'hiver qui enserre bien son corps musclé. Ses cheveux brun foncé s'accordent parfaitement avec ses yeux bleu clair.

« Pour commencer, je ne m’appelle pas Moonlight. » Je grogne entre mes dents, « Et deuxièmement, qui es-tu et où suis-je ? » Ma position défensive ne fait que se renforcer alors que l'homme fait un pas vers moi.

« Wouah là. » Il lève les mains en signe de capitulation, « Pas besoin d'être hostile face au gars qui t’a sauvée d'un ou deux voyous la nuit dernière avant même d’avoir mangé. »

Je lui lance un regard confus et desserre brièvement mon étau, « Des voyous ? »

« Oh oui », l'homme me contourne et prend un bâton. Il s'assoit sur une bûche devant le chêne et attise le feu. Je garde les yeux sur lui tout le temps avant de m'approcher pour profiter de la chaleur du feu lui-même.

« Tu t'es évanouie sur cette falaise après avoir détruit une dizaine d'arbres dans la vallée. Bien-sûr, vu que tu étais sur une partie de mon territoire, je suis allé voir ce que tu comptais faire, mais ensuite tu as parlé à la Lune comme si tu la connaissais personnellement. J'ai regardé jusqu'à ce que tu cries et que tu tombes par terre en t’évanouissant. Mais avant que je ne puisse t'atteindre, il y avait quelques voyous qui te tournaient autour. Je les ai donc éliminés rapidement et je t'ai amenée dans ma tanière, ici. »

L'homme désigne d'un geste la zone où nous nous trouvons. Je remarque qu'elle est camouflée avec des centaines de buissons partout et de petits arbres autour de la tanière et le grand chêne au centre. Il n'y a presque pas de neige sur la canopée des arbres au-dessus qui laisse passer quelques rayons de soleil.

Je regarde l'homme, puis le feu, « Bien… Merci de m'avoir sauvée. Je m'excuse pour mon attitude menaçante mais pas pour mes réflexes et ma défiance. Mon père m'a élevée pour que je me protège en territoire inconnu avant toute autre chose. »

L'homme glousse et me regarde : « Je comprends. Je me comporterais de la même façon si un inconnu me sauvait, me donnait son endroit pour dormir. Puis allait chasser et cuisinait pour que je puisse guérir. »

« Quand tu le dis comme ça, j'ai l'air d'une conasse », je souffle.

« Je te taquine, c’est tout », l'homme ricane à nouveau, « on dirait que tu n'as pas dormi depuis quatre-vingt-quatre ans et d'après la nuit dernière, je peux dire que tu n'as pas eu les meilleures semaines. Qu'est-ce qu'un petit louveteau comme toi a à craindre ? »

Je me souviens soudain de ce qui s'est passé la nuit dernière et je me serre la poitrine, « Juste… Je… »

L'homme jette son bâton dans le feu, « Je n'aurais pas dû demander. Je ne suis pas quelqu'un de proche de toi. Pardonne-moi. »

Ses manières me font reculer de quelques pas mentaux quand il me permet de manger du cerf avant même qu'il ne s'en approche. C'est inhabituel pour un alpha de laisser un inférieur manger avant lui. Les graisses et les viandes riches en sang sont suffisantes pour satisfaire ma louve et sa faim. Pour cela, je lui suis reconnaissante.

Après quelques instants de silence et de ramassage des os du cerf, j'ai finalement demandé : « Comment t’appelles-tu ? »

L'homme pousse un gros soupir et ferme brièvement les yeux. Il semble être dans une profonde réflexion avant de se tourner vers moi et de dire : « Je m’appelle Jake. »

Je n'ai pas pu m'empêcher de demander : « De State Farm ? » Jake secoue la tête et rit immédiatement.

« Oui. De State Farm. »

« D'où viens-tu ? »

Jake sourit et me jette un regard en coin : « De nulle part. »

Le milieu de la soirée arrive rapidement. Jake m'a fait faire le tour de son territoire et m'a montré quelques-uns de ses endroits préférés pour chasser et les lacs où l'eau est la plus propre.

« Tu vis ici tout seul ? » Je demande. Nous établissons un bref contact visuel, je peux lire la solitude dans ses yeux.

Jake s'éclaircit la gorge et regarde au-delà du lac et dans les broussailles de l'autre côté, « Oui. J'ai toujours vécu ici autant que je me souvienne. »

« Et ta meute ? » Je suis son regard et repère quelque chose de particulier alors que les feuilles commencent à s'ébouriffer.

« C'est une histoire pour une autre fois. »

« Merci pour tout ce que tu as fait pour moi », je souris à Jake alors qu'il attise le feu avec son bâton. Après avoir essayé et essayé, je n'ai rien pu obtenir de plus de lui. J'ai peut-être touché un point sensible ou deux, mais ça ne se lit pas sur son visage. « Je pense que je devrais te laisser tranquille maintenant, mes parents sont probablement morts d'inquiétude. »

Il y a un respect tacite entre nous.

« Tu es la bienvenue à tout moment, Moonlight », Jake se lève et tend la main. « Si tu as des problèmes, tu seras toujours la bienvenue ici. »

Je lui fais mes adieux à contrecœur quelques minutes plus tard à la limite de son territoire.

« Continue tout droit jusqu'à ce que tu voies la rivière géante, puis suis-la et tu finiras par arriver là où tu veux aller. »

Jake me fait signe de la tête et je me mets à courir. Mon adrénaline commence à monter et je peux sentir mes os commencer à craquer et à se remodeler. Je saute d'un grand tronc de chêne et atterris à quatre pattes.

Lynne est ravie d'être libérée. Elle saute et se sent libre tandis que le vent glacial de l'hiver traverse sa fourrure. Dans toute son excitation, Lynne sait qu'elle ne doit pas s'écarter du chemin lorsque nous arrivons à la rivière dont parlait Jake.

Ma louve prend le temps de profiter des eaux fraîches du printemps avant de trotter joyeusement, la tête et la queue hautes. Comme une vrai Luna le ferait dans un territoire inconnu.

Cela ne nous prend pas longtemps pour arriver aux frontières de la meute. Lynne est bombardée de guerriers et de gardes du groupe que mon père supervise. Les solides loups blancs de Landon et Riley sont parmi eux.

« Lake ! » La voix de mon est un mélange de soulagement et d’irritation, « Nous étions morts d’inquiétude ! »

Lynne s'incline sur le ventre devant mon père en signe de respect. Ses oreilles sont repliées et sa queue est posée à plat sur le sol. C'est sa façon de s'excuser, car c'est surtout à cause d'elle que je me suis enfuie du territoire.

« Lake Mavris. » Le ton de l'alpha résonne dans l'air. Tout le monde s'arrête et s'incline devant notre chef. Aussi bien les loups que les humains.

« J'ai entendu dire que vous avez rendu la nuit assez inquiétante pour tout le monde présent. »

Mes pensées sont immédiatement souillées par la vue de mon compagnon se tenant aux côtés de son père. Son odeur remplit mon nez. Mon odorat est mille fois plus développé sous la forme de Lynne.

Lynne ne supporte pas de le voir. Elle force une transformation douloureuse. Les os se remettent douloureusement en place et je ne peux m'empêcher de pousser un léger glapissement.

Mon visage est taché de rouge par l'embarras tandis que mon père met rapidement son manteau sur mon corps et que je retrouve ma forme humaine. Tous les loups mâles non accouplés présents dressent les oreilles et m'observent. La plupart d'entre eux fixent la vue de mon cou et non le reste de mon corps.

« Où es-tu allée ? » L'alpha me regarde, peu impressionné par ce qui vient de se passer. « Tu as sûrement une bonne raison d'abandonner le territoire de la meute. »

Je pose ma tête au sol en signe de respect, « Une certaine situation a agité ma louve, Alpha. Je devais partir avant que les humains de l'école ne me voient me transformer. »

« Tu aurais sûrement pu revenir avant la tombée de la nuit. » L'alpha fait un pas vers moi. Il place sa main sous mon menton et soulève mes yeux pour les regarder dans les siens, « Mon enfant, qu'est-ce qui te trouble ? »

Les loups autour de nous bougent mal à l'aise. Mon compagnon s'éclaircit la gorge. Il est évident que l'alpha n'a pas été mis au courant de la situation qui s'est produite entre son fils et moi.

« Lynne attend avec impatience l'arrivée de son compagnon, Alpha. » J'ai du mal à prononcer mes mots. C'est comme s'ils étaient des blocs de métal logés dans ma gorge, « Voir tous les autres avec leurs compagnons l'a rendue incontrôlablement jalouse et partiale. »

« Je vois, et bien », l'alpha me tapote l'épaule et s'éclaircit la gorge, « ton compagnon va bientôt se montrer. Tu viens d'avoir dix-huit ans, ce n'est qu'une question de temps. »

Je ne peux pas m'empêcher de croiser le regard de mon compagnon. Il a l'air tendu, les lèvres étirées en une fine ligne et les muscles de la mâchoire saillants. Ses superbes yeux verts laissent deviner une émotion.

« Lake… » Landon arrive derrière moi et me pousse à l'écart de la foule. Nous passons derrière un hangar à provisions voisin que les guerriers utilisent pour s'entraîner.

« Merci », je murmure une fois que nous sommes loin des regards de presque tout le monde. Mon cœur s'emballe à ce stade. Il me faut un moment ou deux pour reprendre mon souffle.

« Laisse-moi voir ton cou. » Landon déplace le manteau que mon père a drapé sur moi. Son visage devient sinistre et tendu. « Je le savais. »

Mon frère jumeau jure dans son souffle et donne un coup de pied dans une pierre vers l'arrière de l'abri. La confusion et l'anxiété inondent mon esprit et mon corps.

« Landon, qu'est-ce que c'est ? » Je lui demande. Il m'ignore et jure à nouveau dans son souffle.

« Ce n'est rien », répond Landon. « Allons te nettoyer. »

Après deux heures je suis enfin au chaud allongée sur mon propre matelas. Je laisse mes couettes et mes oreillers me plonger dans un état réconfortant. Et pour la première fois depuis longtemps, je passe une bonne nuit de sommeil.

Mon réveil sonne dans mon oreille et je gémis. Après l'avoir fait sonner, je me lève et m'étire. Lynne est groggy mais se sent mieux qu'hier et qu'avant-hier soir.

J'allume la lumière et je bâille. Il faut une minute à mes yeux pour s'adapter à la lumière et une fois qu'ils l'ont fait, c'est là que je le vois.

Placé sur le côté gauche de mon cou. Quelque chose que je n'aurais jamais pensé être placé sur mon corps.

Il y a des veines sombres qui en sortent et il est meurtri. Les marques de canines et le sang séché. Ma peau ne guérit pas comme elle le ferait normalement et il y a des preuves d'irritation dans les anneaux rouges qui entourent les marques de dents. Du pus blanc s'écoule de la peau gonflée qui l'entoure.

La Marque de Trahison.

 

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

L’Alpha Briseur de Ménage

Brooke abandonne tout pour emmener sa famille sur la route et aider son mari à réaliser ses rêves. Elle est loin de se douter que son bonheur en fait partie. Ce qui est regrettable, car un certain alpha est sur le point de changer leur vie à jamais. Slate est un loup-garou qui a été maudit pour avoir une compagne humaine, mais quand il voit Brooke, il ne peut voir en elle autre chose qu’une bénédiction. Dommage qu’elle soit mariée…non ?

Classification par âge : 18+

Brûlante Détermination

Hannah Daniels a toujours été un peu plus corpulente que les autres femmes, mais elle ne s’en est jamais souciée. Elle est bien dans sa peau. La plupart du temps du moins. Mais son médecin lui recommande de consulter un coach de fitness. En fait, elle a même déjà en tête l’homme idéal : Jordan Mathis, qui est déterminé à faire transpirer Hannah… à plus d’un titre.

Classification par âge : 18+

Liés par les Flammes

Lorsque Lydia découvre le jour de son dix-huitième anniversaire qu’elle est destinée à épouser le roi Gabriel d’Imarnia, sa vie entière est bouleversée. Grâce à ses pouvoirs de feu uniques et à des années d’entraînement, Lydia tente de résister au destin à chaque instant.

Mais le roi Gabriel a d’autres plans…

Age Rating : 18+

La Disparition

Cela fait deux ans que Lily a perdu son petit ami dans une fusillade au hasard. Lorsqu’une prestigieuse université lui propose une offre d’emploi, elle a la chance de mettre ses tristes pensées de côté et de repartir à zéro, du moins jusqu’à ce qu’elle rencontre l’irrésistible président de l’école. Lily peut-elle confier son amour à un nouvel homme ou les sombres secrets de ce dernier ne feront-ils que lui causer plus de chagrin?

Tranche d’âge: 18+

Unclassic Hero (français)

Par l’auteur de Behind the Masque et Enforce My Heart.

Sydney a toujours suivi les règles… jusqu’à ce que sa meilleure amie Desiree décide qu’elle doit s’amuser un peu. Elles achètent de fausses cartes d’identité et entrent dans une boîte de nuit, où Sydney s’attache à un musicien sexy… pour découvrir qu’il est aussi son nouveau professeur d’anglais !

Classification par âge : 18+

Bottes de Cowboy et Bottes de Combat

Lorsque Lincoln, vétéran de l’Afghanistan, rencontre Lexi, conseillère en bien-être, il sait qu’il a trouvé la bonne personne, mais les fantômes de son passé peuvent l’empêcher de se construire un avenir brillant.

Age Rating : 18+

Étoile Brillante

Pour Andra, se lier à un dragon semble être un rêve impossible. Mais lorsqu’elle croise le chemin d’un beau Cavalier du Ciel, Andra découvre un tout nouveau monde de possibilités. Avec un peu de magie, elle pourrait même se retrouver à s’envoler dans le ciel… .

Age: 15+

Moon River (français)

Maeve n’est pas rentrée à la maison depuis que son père est mort et qu’elle a été envoyée en pensionnat, mais maintenant elle est revenue pour vendre la maison et enfin passer à autre chose. Elle n’est pas de retour depuis longtemps quand elle rencontre de vieux amis qui la convainquent d’aller au Bal des Potes – un nom étrange, mais qui semble plutôt amusant. Cependant, lorsqu’un homme étrange mais enivrant l’aborde au bal et déclare qu’elle est “A MOI”, un changement commence à se produire en elle… un changement qui révèle un sombre secret sur la ville et sa famille….

Age: 18+ ( ⚠️ Avertissement sur le contenu : Extrême violence, enlèvement, violence sexuelle, viol, fausse couche ⚠️ )

La Survie de la Rose

Après la mort de son père, le roi, Deanna se retrouve dans une situation dangereuse. Elle est une princesse bâtarde, et sa belle-mère, la reine Rosaline, et son demi-frère, le prince Lamont, ne reculeront devant rien pour qu’elle soit écartée de la cour. Seule et sans personne pour la protéger, Deanna commence à craindre pour sa vie. Mais lorsque des prétendants commencent à arriver pour faire la cour à la reine Rosaline, Deanna rencontre un bel étranger venu d’un pays lointain qui pourrait lui offrir le salut qu’elle recherche…

Age Rating : 18+

Tous les yeux sur nous

Laney fait l’amour avec la rockstar la plus célèbre du monde, Ace Flanagan, au mariage de sa sœur, sans jamais s’attendre à le revoir. Mais lorsque Laney découvre qu’elle est enceinte, sa vie et celle d’Ace vont changer à jamais…

Age Rating : 18+

Unlimited books, immersive experiences. Download now and start reading for free.