logo
GALATEA
(30.7K)
FREE – on the App Store

À l’extérieur du Royaume des Lycanthropes, Lilas, dix-huit ans, est une loup-garou timide, mais elle est belle, et tout le monde autour d’elle la remarque. Lorsqu’une odeur enivrante la frappe de plein fouet et l’oblige à reconnaître ses pulsions, elle se retrouve face à l’infâme Kyril Vasilo. Et elle apprend qu’il n’est pas seulement un Lycan… il pourrait aussi être son compagnon.

Age Rating: 18+

 

Sérénité de tranquility est maintenant disponible à la lecture sur l’application Galatea ! Lisez les deux premiers chapitres ci-dessous, ou téléchargez Galatea pour en profiter pleinement.

 


 

L’application a été reconnue par la BBC, Forbes et The Guardian comme étant l’application la plus populaire pour les romans explosifs de nouveaux Romance, Science Fiction & Fantasy.
Ali Albazaz, Founder and CEO of Inkitt, on BBC The Five-Month-Old Storytelling App Galatea Is Already A Multimillion-Dollar Business Paulo Coelho tells readers: buy my book after you've read it – if you liked it

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

1

Résumé

À l’extérieur du Royaume des Lycanthropes, Lilas, dix-huit ans, est une loup-garou timide, mais elle est belle, et tout le monde autour d’elle la remarque.

Lorsqu’une odeur enivrante la frappe de plein fouet et l’oblige à reconnaître ses pulsions, elle se retrouve face à l’infâme Kyril Vasilo. Et elle apprend qu’il n’est pas seulement un Lycan… il pourrait aussi être son compagnon.

Age Rating: 18+

Auteur original : Jessie James

Kyril

Le Lycan sentait qu’il commençait à perdre le contrôle.

« Plus vite ! » cria-t-il au conducteur alors que son attelage fonçait vers le château.

Il était déjà tard dans la journée, et il pouvait sentir la transformation arriver.

C’était un sentiment familier, une sorte d’inquiétude, une démangeaison sous la peau… Il l’avait ressentie pendant des lunes.

Une bête incontrôlable, une rage refoulée qui brûlait en lui.

Un monstre qui aspirait à être libéré.

« Nous sommes entrés dans le domaine du Roi, Alpha Kyril, » dit le subordonné à sa droite en tremblant.

Kyril appuya ses paumes sur ses cuisses, ses muscles tendus sous son pantalon, et tenta de respirer. Il arrivait plus vite que d’habitude. Avec plus de chaleur et de vigueur.

C’était une erreur.

Je n’aurais pas dû venir.

Le danger pour le royaume est trop grand !

La roue du chariot heurta une pierre sur la route, envoyant une onde de choc à travers ses os.

En tant qu’Alpha, chef d’une meute, l’une des plus grandes meutes de tout le royaume Lycanthrope, Kyril s’était fait un devoir d’assister aux rassemblements annuels du roi. Mais chaque année, il devenait de plus en plus instable.

Et cette année, il craignait de perdre le contrôle.

Car Kyril était un Lycan qui n’avait pas encore trouvé de compagne.

Contrairement aux autres loups métamorphes, les Lycans qui n’étaient pas accouplés par la déesse de la lune devenaient de plus en plus capricieux jusqu’à perdre toutes notions de leur humanité… et devenaient « sauvages ».

Kyril s’était transformé pour la première fois à l’âge de 15-17 ans.

Des Lycans plus forts étaient devenus fous en moins de temps. D’une certaine manière, Kyril tenait bon… à peine.

« Encore combien de temps ? » grogna-t-il à ses hommes.

« Pas longtemps, monsieur ! »

Kyril remarqua les tics nerveux de ses camarades, le mouvement de leurs yeux.

Malin, pensa-t-il. Ils savent qu’il faut avoir peur.

Regardant l’horizon alors que le soleil se couchait lentement dans le ciel, Kyril serra les dents et essaya de tenir bon.

S’ils arrivaient au château à temps, il y avait une chance qu’il soit contenu avant qu’il ne se transforme.

Sinon, le royaume tout entier était en grand danger.

Il devait tenir bon. Il devait rester calme jusqu’à ce que ses hommes puissent le contrôler.

Le Lycan en lui ne pouvait pas attendre plus longtemps.

Et il avait déjà attendu si longtemps…

Ma compagne…Kyril serra les poings et regarda le ciel « Es-tu là ? »

Lilas

Compagne…

Lilas…

Lilas…

Lentement, elle ouvrit les yeux et sentit la chaleur du soleil de l’après-midi qui brillait à travers la fenêtre.

« Lilas… réveille-toi. »

Elle se retourna pour trouver sa mère, Mila, assise sur le bord de son lit.

« Lilas, chérie, » dit sa mère. « Tu as rêvé ?

« Je rêvais… » Elle essuya une goutte de sueur sur son front. À quoi avait-elle rêvé ? Tout ce dont elle se souvenait, c’était d’une silhouette enveloppée d’ombre, piégée, et d’un sentiment, comme si elles étaient… comme si elles se connaissaient.

« Oh… » Lilas se redressa dans son lit, un livre de prières tomba de ses genoux sur le sol.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda Mila, en ramassant le livre.

« Je répétais les hymnes et j’ai dû m’assoupir. »

« Petite idiote. »

Mila sourit à sa fille. C’était le plus beau sourire du monde, d’après Lilas.

Elle frotta l’épaule de Lilas.

« C’est l’heure de se lever, » dit sa mère. « Tu dois te préparer. »

« Me préparer pour quoi ? » bailla Lilas.

« Pour le Rassemblement annuel du Roi, tu te souviens ? »Mila secoua la tête avec amusement. « Petite idiote, tu ne peux pas avoir oublié. Le conseil des Lycanthropes annonce les nouvelles recrues et ton père est nommé. »

Le père de Lilas, Legion, était l’Alpha de leur meute, et Lilas savait que ce jour viendrait. Elle avait redouté son arrivée.

« C’est aujourd’hui ? »

Sa mâchoire se mit à trembler.

Lilas s’appuya sur son oreiller et soupira. Le rassemblement annuel du roi était le dernier événement auquel une introvertie comme Lilas voulait assister.

« Lève-toi, » dit Mila en tapotant doucement le genou de Lilas.

Lilas gémi. Elle savait qu’elle n’avait pas le choix.

Son frère jumeau Ales et elle, venaient d’avoir dix-huit ans, ce qui signifiait qu’ils étaient désormais adultes et qu’ils pouvaient assister à leur premier rassemblement de Lycanthropes.

Le roi des loups-garous lui-même les avait invités, son frère et elle.

Ne pas y assister aurait été une offense impardonnable. Même si Lilas souhaitait rester dans sa chambre pour toujours, elle ne ferait jamais rien qui puisse déshonorer sa famille aux yeux du royaume.

Lentement, Lilas se leva alors que Mila se dirigeait vers le placard.

« Par où commençons-nous ? » demanda Mila à personne en particulier. « Maquillage ? » L’étiquette ? Nous devons choisir une robe, bien sûr. Tout cela est si excitant !

Comme Lilas sortait rarement, elle savait à quel point ce moment était important pour sa mère.

« D’abord, » dit-elle à Lilas, tu vas te rafraîchir. « Vite ! »

« D’accord, d’accord, j’y vais. » Les épaules de Lilas s’affaissèrent.

Elle n’avait jamais compris pourquoi on faisait tant d’histoires quand il s’agissait de se préparer. Ce n’est pas comme si elle essayait d’attirer l’attention de quelqu’un.

L’idée de séduire un compagnon ne l’avait jamais beaucoup attirée.

La dernière chose que je veux c’est que quelqu’un me remarque ! 

Kyril

« Ils ne sauront même pas que je suis là, » marmonna Kyril pour lui-même, incapable de ne pas se sentir honteux en regardant les ruines délabrées d’une vieille chapelle.

Après leur arrivée au château, les hommes de l’Alpha avaient informé le roi du besoin de Kyril de trouver un sanctuaire. Le roi, conscient des difficultés de Kyril, était préparé.

Les hommes du roi avaient escorté le Lycan et les membres de sa meute jusqu’ici, une église puritaine désaffectée à l’extrémité de son domaine.

Aussi loin que possible du rassemblement.

Le corps de Kyril commençait à trembler. Ses muscles se tendaient et se relâchaient en vagues spasmodiques.

Remercie la déesse. 

La salive s’accumula dans ses mâchoires et un grognement se fit entendre dans ses tripes.

Ses hommes gémirent en déchargeant les lourds coffres du chariot.

Kyril les suivit à l’intérieur.

Les dernières lueurs du jour brillaient à travers les fenêtres sans panneaux de la chapelle désaffectée. Le Lycan plissa les yeux dans la brume pastel.

Ses hommes ouvrirent les coffres et commencèrent à déballer leur contenu.

Ils sortirent de lourdes chaînes rouillées. Des chaînes que Kyril ne connaissait que trop bien. Ils les attachèrent autour des pierres, les fixant au sol.

Kyril se dirigea vers le centre de la pièce, et ses hommes commencèrent à l’attacher. Il regarda autour de lui avec ses yeux d’humain une dernière fois alors qu’il commençait à sentir le poids écrasant des chaînes sur ses épaules.

Bien que les murs furent restés debout, le toit était depuis longtemps effondré. Des tas de roches reposaient là où se trouvaient les colonnes.

Ce qui avait été un lieu de culte tranquille était maintenant en plein chaos.

Le sol en marbre était fissuré et envahi par la végétation. De l’herbe poussait dans les crevasses, et des lianes se drapaient le long des murs et autour de l’endroit où se tenait le Lycan.

Travaillant rapidement, les yeux baissés, ils emprisonnèrent leur Alpha.

Ils fixèrent leurs chaînes autour du Lycan et des restes d’un autel.

Les liens de métal froid s’enroulèrent autour de la poitrine musclée du Lycan, serpentant autour de ses bras et de ses jambes solides.

Est-ce que ce sera suffisant ? 

Ces chaînes seront-elles assez solides pour me contenir ? 

Lilas

« Tu aimes ça ? » dit Mila en tirant sur les ficelles du corset de Lilas. Celle-ci grogna de douleur et regarda la robe lilas pâle que sa mère avait étalée.

« Ce n’est pas parce que… aie ! » Mila resserra le corset. « Ce n’est pas parce que c’est mon nom que… aie ! Je dois le porter, tu sais ? »

« Je sais, mais tu es si belle dedans, » dit Mila en pinçant la joue de Lilas. « Maintenant, assieds-toi pour que je puisse m’occuper de tes cheveux. »

Sa mère coiffa les cheveux corbeaux de Lilas, qui tombaient en vagues dans son dos, et épingla des edelweiss fraîchement cueillis sur la tresse qu’elle avait tissée, créant ainsi une délicate couronne de fleurs.

« Tu es superbe, » dit sa mère. « Maintenant, juste un peu de maquillage. »

Quand elles eurent terminé, Lilas enfila la robe, tandis que sa mère l’aidait à en fermer le dos. Elle se retourna, se regarda dans le miroir et admira la façon dont elle était ajustée à son corps.

Elle ne ressemblait pas à la jeune fille tranquille qui étudiait les psaumes et se tenait à l’écart. Non, Lilas avait l’air… adulte.

La vue seule était suffisante pour lui donner la chair de poule.

C’est trop, n’est-ce pas ? 

« Maintenant, les chaussures, » dit sa mère, une paire de chaussures à talons pendant de ses doigts.

Lilas grimaça. Elle glissa ses pieds dans les escarpins et suivit sa mère au rez-de-chaussée, s’agrippant à la rampe tout au long du chemin.

Legion s’arrêta dans son élan en la voyant.

« Mila, » dit-il, « elle est magnifique ! »

« Si belle qu’elle pourrait même trouver son compagnon, » taquina Mila, et Lilas rougit.

« Le jour où elle trouvera son compagnon, » bafouilla Legion, « je l’enverrai au couvent ! »

Mila se moqua et secoua la tête. « Tu ne peux pas enfreindre les lois du royaume des loups, Legion. Elle finira par trouver son compagnon. »

Lilas blanchi. C’était la dernière chose au monde qu’elle voulait : un compagnon.

Elle n’avait jamais eu d’ami masculin proche, de soupirant, pas même le moindre flirt, et elle aimait ça.

Elle se souvenait du seul garçon qui avait osé lui faire la cour : Hunter Blackwood, un Alpha d’une meute voisine. Il était ami avec Ales, et elle avait toujours trouvé étrange qu’il la suive partout, lui proposant son aide pour tout ce dont elle avait besoin.

Ce n’est que lorsque Hunter avait essayé de l’embrasser que son père l’avait mis à la porte.

Depuis ce jour, Hunter n’avait plus le droit de la voir.

Elle avait trouvé tout cela presque accablant. D’une part, elle ne partageait tout simplement pas ses sentiments et, d’autre part, l’idée qu’un jour elle devrait lui expliquer tout cela remplissait son petit cœur de terreur.

Son père disait que Hunter n’était qu’un chien vicieux qui cherchait à se faire mordre. Et Lilas n’avait aucune expérience des chiens, quels qu’ils soient…

Kyril

Un grognement s’échappa de ses lèvres lorsque l’Alpha ordonna à ses hommes de se dépêcher.

Il ne s’était pas encore complètement transformé, mais il était en bonne voie.

La rage montait en lui.

Troublant sa vision…

Accélérant son rythme cardiaque…

Le temps lui manquait.

« Vite ! » réussit-il à prononcer à travers une mâchoire hargneuse.

Ses hommes finirent hâtivement de sécuriser leur chef, alors que le soleil commençait à se coucher.

Il n’y avait plus de temps à perdre.

Il arrive ! 

« Laissez-moi ! LAISSEZ-MOI ! »

Sans hésiter, la meute de l’Alpha abandonna la chapelle, laissant leur chef combattre seul sa bête.

Soudainement, le Lycan fut envahi par la colère…

Le chaos et la rage brûlaient dans son esprit…

Il pouvait sentir la fureur intérieure… le monstre sauvage… remonter à la surface…

Alors que ses muscles se contractaient et se gonflaient…

Sa tête se remplissait d’images de violence…

Sang !

Destruction !

CHAOS !

Ses crocs grandirent et ses mâchoires claquèrent…

Il tira sur les chaînes pour s’assurer qu’il était contenu…

Comme la transformation le submergeait…

Il regarda la lune montante et hurla…

Lilas

« C’est ma sœur ? »

Lilas se retourna pour voir Ales à la porte, portant un complet, les cheveux noirs gominés en arrière. Il avait l’air d’un Alpha en devenir.

« Tu as l’air en forme, sœurette, » dit-il

« Tu es très beau, Ales. »

« On est tous prêts alors ? »

Lilas chercha sa pochette. »

« J’ai oublié mon sac dans ma chambre. Je reviens tout de suite ! »

Elle entra rapidement dans sa chambre, attrapa la pochette sur sa vanité, et se tourna pour partir quand elle remarqua une brise froide contre sa peau.

Je n’ai pas laissé la fenêtre ouverte, si ? 

En voulant la verrouiller, elle découvrit une feuille de papier pliée posée sur le rebord de la fenêtre, une pierre en forme de cœur la retenant.

« Hunter ? » dit-elle en ramassant le mot.

« Jolie Lilas, ma belle, Comme mon pauvre cœur souffre de désespoir.

Trop longtemps, j’ai langui. Je me suis caché dans la peur.

Mais ce soir, je fais le vœu de rapprocher nos jeunes cœurs… »

Elle écarquilla les yeux en laissant tomber le poème sur le sol. Elle avait reconnu l’écriture et était sûre que c’était Hunter qui avait laissé le mot.

C’était suffisant pour la faire frissonner d’anxiété. Hunter allait tenter de la courtiser à la réunion.

Et la seule chose qu’elle trouvait plus terrifiante que son affection était la pensée qu’elle pourrait faire une scène en le rejetant.

« Qu’est-ce qui prend tant de temps là-haut ? »cria son père avec impatience.

Lilas se précipita vers sa famille qui l’attendait.

« Maman, je crois que je me sens mal. Je peux rester ?

« Bien essayé, » dit Mila en poussant Lilas vers la porte. « Ce ne sera pas aussi terrible que tu le penses. »

Lilas pria pour que sa mère ait raison, mais le poème de Hunter semblait suggérer le contraire.

Ce soir, je fais le vœu de rapprocher nos jeunes cœurs.

Lilas dégluti. Elle ne savait pas à quel vœu Hunter faisait allusion, mais son cœur s’emballait et ses mains étaient moites.

Et puis il y avait un autre sentiment. Une sorte de nostalgie laissée par sa sieste.

Comme si, quelque part, quelqu’un… quelque chose l’appelait.

Les portes du carrosse se refermèrent et ils partirent dans la nuit, Lilas regardant fixement un point quelconque dans l’obscurité.

Elle réalisa que sa vie était sur le point de changer et se demanda si cela avait un lien avec la silhouette dont elle avait rêvé.

C’est ridicule ! se réprimanda-t-elle. Pourquoi qui que ce soit au rassemblement du roi serait-il enchaîné comme une bête ?

 

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

2

Lilas

Lilas et sa famille arrivèrent au siège du conseil, une forteresse massive à plusieurs étages, avec tellement de salles de bal et de couloirs qu’elle était sûre de se perdre si elle ne restait pas à proximité.

La salle d’assemblée qui accueillait le rassemblement des Lycanthropes était la pièce la plus décadente de toute la citadelle.

Des lustres en cristal pendaient du plafond voûté et de grandes tapisseries ornaient les murs de pierre.

Dans toute la salle se trouvaient des tables éclairées par des bougies et garnies d’argent poli et de porcelaine d’os qui étincelaient à la lumière.

Lilas n’avait jamais mis les pieds dans un endroit pareil de sa vie. Et les gens semblaient aussi surpris de la voir qu’elle l’était d’être ici.

Lilas suivit ses parents qui se faisaient guider à leur table.

Elle pouvait sentir les regards sur elle et entendre les murmures dans l’air.

Tout le monde savait qu’Alpha Legion avait une fille, mais il était rare de l’apercevoir en public.

« C’est la fille d’Alpha Legion… »

« Elle est si… »

« Charmante, je sais. »

Lilas rougit en entendant les compliments et baissa la tête pour cacher la rougeur qui remontait de son cou jusqu’à son visage.

Heureusement, sa mère, Mila, était si belle qu’elle attirait également l’attention de la salle.

« Mila ! » cria quelqu’un. Un charmant homme d’âge moyen s’approcha d’eux en souriant.

« Après toutes ces années, tu es toujours avec cette loque d’Alpha ? » dit-il, en donnant un coup dans les côtes de Legion.

Les deux hommes étaient manifestement de vieux amis, car Legion lui rendit ses coups de poing. « Attention, Alpha Mason. Nous savons tous les deux qui est l’Alpha le plus fort. »

Mila s’avança et déposa un doux baiser sur sa joue, qu’il lui rendit.

« Est-ce que tu vieillis, Mila ? » la taquina Mason.

« Comme un bon vin, Mason, » dit Mila en lui faisant un clin d’œil. « Et ne l’oublie pas. Ta radieuse épouse, Nancy, est-elle ici ?  »

« Mais bien sûr. Écoute les ragots les plus forts. C’est là que tu la trouvera. »

Ils rirent tous. Tous sauf Lilas qui ne se sentait pas à sa place. Ses doigts se rapprochèrent de sa pochette, sachant que la sécurité d’un livre s’y trouvait.

Mason serra ensuite la main d’Ales. « Le futur de la meute, ici en chair et en os. Félicitations tu es un adulte maintenant ! »

« Merci beaucoup, Alpha Mason, » dit Ales poliment.

Enfin, Mason se tourna vers Lilas.

« Et tu dois être la mystérieuse Lilas. C’est un plaisir de te rencontrer enfin. »

Lilas hocha la tête en réponse, peu habituée à ces coutumes trop amicales.

Mason continua, sentant le besoin de combler le silence.

« Ton père m’a beaucoup parlé de toi. Tu es vraiment un cadeau spécial de la Déesse. Une surprise, je comprends ! Je n’arrive toujours pas à croire que ton père n’ait pas été capable de te détecter pendant la grossesse de Luna Mila. »

Alpha Mason gloussa d’un air léger. Le fait que cela fut de notoriété publique avait toujours dégoûté Lilas.

Mais étant la fille de quelqu’un d’aussi important qu’un Alpha, à quoi s’attendait-elle ?

« As-tu entendu parler de l’annonce du roi pour le conseil ? » demanda Mason, passant à la politique de la meute.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » répondit Legion.

« Le roi va annoncer le nom d’un nouveau membre du conseil. »

« Oui, j’avais entendu cette partie, » souffla Legion. « As-tu une idée de son identité ? »

« J’ai entendu dire qu’Eli Damon pourrait être un prétendant, » répondit Mason en souriant.

Les lèvres de son père s’amincirent. « Ah oui, le chien lubrique dont tu parles. »

La mention du nom d’Eli ramena l’esprit de Lilas au poème. Les chances de l’éviter étaient pratiquement nulles.

« J’ai aussi entendu dire qu’Alpha Kyril se joindra à nous ce soir. Bien que je ne l’ait pas encore vu, » commenta Mason en balayant la pièce du regard.

Le son de ce nom fit naître des papillons dans l’estomac de Lilas.

Mais pourquoi ?

« Kyril Vasilio ? Je ne l’ai pas vu depuis des lustres, » répondit Legion.

« Et personne d’autre non plus, » dit Mason. « D’après ce que j’ai entendu, le roi lui a accordé un sursis pour qu’il puisse chercher sa compagne.

« Il ne l’a toujours pas trouvée ? Il doit avoir au moins trente ans maintenant. »

« Trente-deux ans, » répondit Mason. « Cela fait dix-sept ans qu’il a pris son premier service. Personnellement, je doute qu’elle existe. »

Legion soupira. « Pas de chance pour un Alpha Lycan. Je ne pourrais pas imaginer la vie sans ma Mila. »

« Moi non plus sans ma Nancy, » répondit Mason. « En parlant de ça, je devrais retourner à ma table avant que ma compagne ne se demande où j’ai disparu. » La famille Achille prit place, et Lilas se tourna immédiatement vers son frère.

« Qu’est-ce qui ne va pas avec Alpha Kyril ? »

Le simple fait de prononcer son nom lui donnait des frissons.

Ales jeta un regard en coin à Lilas, ne sachant pourquoi elle demandait ça.

« Alpha Kyril a disparu il y a un peu plus d’un an. Personne ne sait pourquoi. Certaines personnes répandent la rumeur qu’il est… sauvage. »

Sauvage ?

Lilas n’avait entendu ce mot qu’en passant auparavant. Tout le monde savait qu’un loup sauvage était plus dangereux que n’importe quelle créature au monde.

S’il en avait l’occasion, il tuerait même les siens.

Mais avant que Lilas ne puisse poser d’autres questions, un silence s’installa dans la salle. Tout le monde se retourna pour voir un tapis rouge se dérouler le long du magnifique escalier qui se trouvait au fond de la salle.

Puis l’orchestre commença à jouer alors que le roi, la reine et le prince descendaient, suivis de trois membres du conseil.

Elle regarda la famille royale monter sur l’estrade et le roi Agnus prendre place à la table du banquet.

« Bonsoir, mesdames et messieurs ! » cria-t-il à travers la salle.

Tous les hommes s’inclinèrent devant le roi. Mais pas les femmes loups, qui ne s’inclinaient que devant la déesse Selene.

« Levez-vous, » ordonna le roi Agnus. « Je vous souhaite à tous la bienvenue au rassemblement annuel des Lycanthropes. Avant de continuer, je veux vous rassurer en vous annonçant le nom du nouveau membre du conseil. L’Alpha que nous avons choisi a prouvé sa valeur et sa force maintes et maintes fois. Veuillez accueillir au conseil… Alpha Legion Achilles ! »

Des acclamations éclatèrent dans toute la salle alors que le père de Lilas était sous le choc. Toute la famille n’arrivait pas à y croire.

Lilas sursauta et regarde son père avec admiration et étonnement.

« Félicitations, papa ! »

« Merci, ma petite fille. » Il lui sourit. Tout le monde s’était rassemblé pour le féliciter. Et bientôt, ils se dirigèrent tous vers la piste de danse.

Lilas, tellement prise par le moment, n’avait même pas réalisé qu’elle se joignait à eux, jusqu’à ce qu’elle sentit une main attraper la sienne.

« Puis-je avoir cette danse ? »

Elle se retourna pour voir Eli Damon ; des yeux noisette, une mâchoire ciselée, de riches cheveux bruns, et un corps à tomber par terre.

Elle avait oublié l’homme magnifique qu’il était.

Une teinte rosée se répandit sur ses joues alors que le bel Alpha la fixait dans les yeux.

« Oui, une danse, c’est bien, » répondit Lilas en détournant son regard.

Eli posa sa main sur la taille de Lilas et la guida au centre de la piste.

Lilas n’avait jamais eu de raison de s’entraîner à la danse, mais Eli la guidait avec tant de confiance qu’elle n’avait pas besoin de savoir comment faire.

Quand la musique ralentit, il se pencha vers elle.

« Tu es magnifique, Lilas. »

« Merci, » chuchota-t-elle. « Tu es aussi… très fringant. »

Un silence confortable s’installa entre eux, leurs corps se balançant et leurs yeux s’observant.

« As-tu reçu mon poème ? » demanda Eli.

« Je l’ai eue, » répondit-elle, penaude. « Comment as-tu… »

« Je t’ai dit que je rapprocherais nos cœurs, n’est-ce pas ? »

Lilas rougi.

« Alpha, je… »

« Eli, s’il te plaît. »

« Eli… qu’est-ce que tu veux dire ? »

« Lilas, n’est-ce pas évident ? »

Les yeux de Lilas s’arrondirent, et son cœur commença à battre dans sa poitrine.

Ses yeux brillaient d’une chaleur sincère qui ne pouvait signifier qu’une chose. Il n’avait pas besoin de le dire à voix haute. Lilas avait compris. Ce n’était tout simplement pas réciproque.

Mais avant qu’elle puisse l’arrêter, il le dit quand même.

« Je t’aime, Lilas. »

Lilas s’éloigna de lui, ne sachant pas quoi dire.

Elle se sentait obligée de répondre. Mais il n’y avait pas moyen de le laisser tomber facilement.

Son cœur était trop bon pour briser le sien.

C’était trop. Il n’était pas son compagnon. Elle le savait au plus profond de son cœur, mais cet homme parfait lui offrait le sien.

La panique commença à l’envahir.

« Je… excuse-moi. Je reviens tout de suite, » chuchota-t-elle.

Sans un autre mot, elle se retourna et s’enfuit de la piste de danse. Elle pouvait sentir les yeux tristes d’Eli qui la regardait partir.

Elle pouvait sentir les yeux de tout le monde dans la salle la regarder partir.

Elle ne pouvait plus respirer.

Elle devait sortir.

Elle avait besoin d’air.

En trébuchant sur la porte, courant dans la nuit au clair de lune, Lilas se retrouva au centre d’un labyrinthe de haies. Elle s’appuya contre un lampadaire pour se stabiliser. Elle savait qu’elle n’aurait jamais dû venir ce soir.

Elle avait enfreint sa règle pour une nuit et voilà ce qu’elle avait fait ? Elle avait brisé le cœur du plus gentil des loups-garous. Un Alpha, en plus.

Mais elle avait déjà dit à Eli Damon qu’elle ne voulait pas de compagnon.

Il n’y avait pas de compagnon pour elle.

Elle en était plus sûre maintenant que jamais.

C’est alors que ses sens s’aiguisèrent et que quelque chose au fond de son cœur se déclencha, tout autour d’elle se mit à osciller.

Elle pouvait le sentir maintenant. Un arôme séduisant, si invitant qu’il semblait la bercer dans une transe. L’odeur était musquée avec un soupçon d’agrumes et de bois de rose patchouli.

Le corps du Lilas réclamait ce parfum, il aspirait à ce qu’il s’enroule autour de son corps et l’enveloppe. Cela semblait si lointain.

Elle devait trouver sa source.

Elle ne pouvait pas s’empêcher d’aller dans sa direction. C’était presque du somnambulisme. C’était comme une expérience extracorporelle.

Avant de comprendre ce qui se passait, Lilas marchait, trottinait, courait. Rien ne pouvait l’arrêter. Quelque chose dans ce musc, cette traînée de désir, cette longe invisible appelait son âme.

Lilas n’aurait pas de repos avant d’en avoir trouvé l’origine.

 

Lisez l’intégralité des livres non censurés sur l’application Galatea

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

L’Alpha Briseur de Ménage

Brooke abandonne tout pour emmener sa famille sur la route et aider son mari à réaliser ses rêves. Elle est loin de se douter que son bonheur en fait partie. Ce qui est regrettable, car un certain alpha est sur le point de changer leur vie à jamais. Slate est un loup-garou qui a été maudit pour avoir une compagne humaine, mais quand il voit Brooke, il ne peut voir en elle autre chose qu’une bénédiction. Dommage qu’elle soit mariée…non ?

Classification par âge : 18+

Brûlante Détermination

Hannah Daniels a toujours été un peu plus corpulente que les autres femmes, mais elle ne s’en est jamais souciée. Elle est bien dans sa peau. La plupart du temps du moins. Mais son médecin lui recommande de consulter un coach de fitness. En fait, elle a même déjà en tête l’homme idéal : Jordan Mathis, qui est déterminé à faire transpirer Hannah… à plus d’un titre.

Classification par âge : 18+

Liés par les Flammes

Lorsque Lydia découvre le jour de son dix-huitième anniversaire qu’elle est destinée à épouser le roi Gabriel d’Imarnia, sa vie entière est bouleversée. Grâce à ses pouvoirs de feu uniques et à des années d’entraînement, Lydia tente de résister au destin à chaque instant.

Mais le roi Gabriel a d’autres plans…

Age Rating : 18+

La Disparition

Cela fait deux ans que Lily a perdu son petit ami dans une fusillade au hasard. Lorsqu’une prestigieuse université lui propose une offre d’emploi, elle a la chance de mettre ses tristes pensées de côté et de repartir à zéro, du moins jusqu’à ce qu’elle rencontre l’irrésistible président de l’école. Lily peut-elle confier son amour à un nouvel homme ou les sombres secrets de ce dernier ne feront-ils que lui causer plus de chagrin?

Tranche d’âge: 18+

Unclassic Hero (français)

Par l’auteur de Behind the Masque et Enforce My Heart.

Sydney a toujours suivi les règles… jusqu’à ce que sa meilleure amie Desiree décide qu’elle doit s’amuser un peu. Elles achètent de fausses cartes d’identité et entrent dans une boîte de nuit, où Sydney s’attache à un musicien sexy… pour découvrir qu’il est aussi son nouveau professeur d’anglais !

Classification par âge : 18+

Bottes de Cowboy et Bottes de Combat

Lorsque Lincoln, vétéran de l’Afghanistan, rencontre Lexi, conseillère en bien-être, il sait qu’il a trouvé la bonne personne, mais les fantômes de son passé peuvent l’empêcher de se construire un avenir brillant.

Age Rating : 18+

Étoile Brillante

Pour Andra, se lier à un dragon semble être un rêve impossible. Mais lorsqu’elle croise le chemin d’un beau Cavalier du Ciel, Andra découvre un tout nouveau monde de possibilités. Avec un peu de magie, elle pourrait même se retrouver à s’envoler dans le ciel… .

Age: 15+

Moon River (français)

Maeve n’est pas rentrée à la maison depuis que son père est mort et qu’elle a été envoyée en pensionnat, mais maintenant elle est revenue pour vendre la maison et enfin passer à autre chose. Elle n’est pas de retour depuis longtemps quand elle rencontre de vieux amis qui la convainquent d’aller au Bal des Potes – un nom étrange, mais qui semble plutôt amusant. Cependant, lorsqu’un homme étrange mais enivrant l’aborde au bal et déclare qu’elle est “A MOI”, un changement commence à se produire en elle… un changement qui révèle un sombre secret sur la ville et sa famille….

Age: 18+ ( ⚠️ Avertissement sur le contenu : Extrême violence, enlèvement, violence sexuelle, viol, fausse couche ⚠️ )

La Survie de la Rose

Après la mort de son père, le roi, Deanna se retrouve dans une situation dangereuse. Elle est une princesse bâtarde, et sa belle-mère, la reine Rosaline, et son demi-frère, le prince Lamont, ne reculeront devant rien pour qu’elle soit écartée de la cour. Seule et sans personne pour la protéger, Deanna commence à craindre pour sa vie. Mais lorsque des prétendants commencent à arriver pour faire la cour à la reine Rosaline, Deanna rencontre un bel étranger venu d’un pays lointain qui pourrait lui offrir le salut qu’elle recherche…

Age Rating : 18+

Tous les yeux sur nous

Laney fait l’amour avec la rockstar la plus célèbre du monde, Ace Flanagan, au mariage de sa sœur, sans jamais s’attendre à le revoir. Mais lorsque Laney découvre qu’elle est enceinte, sa vie et celle d’Ace vont changer à jamais…

Age Rating : 18+

Unlimited books, immersive experiences. Download now and start reading for free.